Mi-séance CAC : vers une accélération haussière ?

Changement de ton à la bourse de Paris, puisque après deux séances au cours desquelles la tendance n’a cessé de se dégrader, le CAC semble enclin à tenir à la hausse.

Une hausse en place depuis l’ouverture autour des 3250, suivie d’un rapide franchissement des 3255. Depuis, le CAC travaille les plus hauts de ces derniers jours et la zone de résistance des 3270/3275. Il progresse actuellement de 1.27% à 3267 pts.

En cas de franchissement des 3270/3275, la hausse pourrait s’accélérer en direction des 3290/3295, même si ce n’est réellement qu’au delà qu’on pourrait envisager un vrai signal. Encore que, comme nous l’avons vu hier soir, il y aura encore la résistance grise vers 3315/3320 sur la route des 3360.

A la baisse, seul un retour sous les 3245, correspondant à l’oblique violette et à la MM20, compromettrait le biais haussier du jour, et pourrait provoquer un retour baissier en direction des 3210 puis des 3170/3190.

Côté valeurs du CAC, c’est Alstom qui s’affiche en tête, avec un gain de 3.8%, devant EDF à +3.7% et Véolia à +2.6%. A noter France Telecom à +2.5%, qui contribue à tirer le CAC vers le haut. A la baisse, Alcatel est de nouveau à la peine, avec un recul de 0.9%, devant Vallourec à -0.5% et Peugeot à -0.2%.

Côté devises et matières premières, l’euro est par contre relativement faible, en recul de 0.14% à 1.3137$, toujours partagé entre hausse et baisse, comme vu dans mon analyse de ce matin. Une direction devrait toutefois être prise prochainement. Le baril de brut est lui aussi hésitant, cédant 0.55% à 104.8, en pull back après son signal haussier de début de semaine. Enfin l’once d’or ne parvient toujours pas à se trouver une direction claire à CT, cédant aujourd’hui 0.5% à 1645$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.