Mi-séance CAC : les vendeurs n’ont pas dit leur dernier mot

Malgré deux séances de nette hausse, j’avais émis quelques doutes dans l’analyse de clôture d’hier quant à validité du signal haussier, encore trop léger à mon goût, en raison notamment de la présence de la résistance bleu foncé et de la MM20 en résistance.

Le CAC a pourtant semblé vouloir confirmer sa tendance haussière ce matin, en prenant appui sur les 3225 avant de franchir ses plus hauts de la veille et la résistance bleu foncé. Une résistance qui devra visiblement encore être retravaillée, quant on voit la réaction baissière qui a suivi, puisque le CAC s’affiche actuellement en repli de 0.95% à 3202 pts, soit un recul de 55 pts par rapport au plus haut de ce matin!

Un repli qui ramène le CAC nettement sous les premiers supports mentionnés dans mon analyse d’hier soir, et si les 3200 semblent vouloir pour l’instant stopper le repli, ce dernier pourrait bien se poursuivre jusqu’à la zone de soutien des 3180/3190 juste en dessous. Une cassure est même envisageable, pour un retour sur les obliques marrons, même si nous ne sommes pour l’heure encore que dans une consolidation – certes appuyée – de la hausse de ces deux derniers jours.

Pour cet après-midi, on surveillera en tout cas à la baisse la zone des 3180/3190, et avant cela d’ailleurs les 3200 qui semblent pour l’heure tenir. A la hausse, seul un retour au dessus des 3230 pour envisager un retour en direction de la zone des 3250/3260.

Côté valeurs du CAC, Safran progresse de 4.7%, portée par ses résultats, tandis que Vivendi gagne 4.4% sur des informations de possible scission du groupe. PPR est également bien orientée, à +4.3%, suite à ses résultats et des relèvements de recommandations. La quatrième hausse tombe par contre à 1.4% : c’est STMicroelectronics, qui se reprend après sa lourde chute d’avant hier. A la baisse, Alcatel est plombée par ses résultats : le titre plonge ainsi de 13.6%, après avoir cédé plus de 16% plus tôt en séance. Mais ce sont bien les financières qui pèsent à nouveau sur la tendance : la Société Générale cède 4.4% et le Crédit Agricole 3.9%.

Côté devises et matières premières enfin, l’euro reste presque inchangé, cédant 0.1% à 1.3208$, dans une zone globalement neutre. Le baril de brut est lui inchangé, à 103.9$, tandis que l’once d’or tente un rebond, reprenant 0.4% à 1650$, à un niveau charnière depuis quelques semaines (cf. ma dernière analyse).

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.