Mi-séance CAC : et un gap de plus, un!

Poursuivant sur sa lancée de la veille, et après l’envolée des places américaines en fin de séance (le Nasdaq a ainsi inscrit un plus haut depuis novembre 2000!), le CAC a ouvert ce matin un nouveau gap haussier entre 3550 et 3564 pts. Un gap qui n’a pour l’heure même pas été testé, même si le marché montre quelques signes de faiblesse depuis la fin de la matinée.

Après un plus haut sur 3586 pts peu après 11h30, le CAC semble en effet éprouvé quelques difficultés à poursuivre sur le même rythme. Il est ainsi actuellement de retour sur les 3574 pts, en hausse de 0.67%.

D’un point de vue graphique, cette hausse et le gap d’ouverture confirment clairement la tendance haussière en place et la nouvelle dynamique née du franchissement des 3515/3525. Reste qu’à l’approche de résistances non négligeables, et compte tenu des 3 gaps haussiers ouverts en moins d’une semaine, une pause et consolidation pourrait bien s’avérer nécessaire. De même, les marchés américains, après l’envolée d’hier, pourraient marquer une pause. On restera donc méfiant pour la suite de la séance, qui pourrait s’avérer incertaine.

Un retour sous les 3570 devrait ainsi renvoyer le CAC sur les 3564, avant sans doute un test des 3550. Un retour au dessus des 3580 pourrait nous valoir une nouvelle tentative contre les 3590, puis éventuellement les 3600, voire pourquoi pas les 3610 et 3620/3625. Il semble difficilement envisageable qu’on aille au delà à court terme, même si aucun scénario ne doit jamais être écarté en bourse.

Côté valeurs du CAC, Peugeot semble se remettre plutôt bien de son augmentation de capital, le titre regagnant encore 5.2% aujourd’hui. Axa est également en forme, à +4.2%, devant Alcatel à +3.6% et le secteur bancaire. Côté replis, la séance est plus compliquée pour Alstom, en repli de 3.4%, devant Vivendi à -1.1% et Carrefour à -0.6%.

Côté devises et matières premières enfin, l’heure est par contre toujours au repli, l’euro confirmant sa baisse de la veille, avec un recul supplémentaire de 0.1% à 1.3067$. Il en est de même pour le pétrole, qui cède 0.2% à 106.4$, mais reste dans une configuration neutre à court terme. La chute est par contre bien plus manifeste sur le métal jaune, avec une once d’or qui cède 2.4% supplémentaires et revient sur les 1653$ l’once, confirmant notre signal baissier entrevu lors de notre dernière analyse.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.