Pétrole : du mieux!

Le baril de brut, en proie à de nombreuses hésitations ces derniers temps, vient de nous envoyer quelques clairs signaux haussiers, qui pourraient changer la donne à court terme, voire à moyen terme. Après avoir été enfermé dans une tendance baissière depuis plusieurs mois, et coiffé depuis cet été par une oblique baissière rouge et l’horizontale des 90.5$, le baril vient de s’affranchir de ces deux résistances, tout en formant potentiellement une figure particulièrement haussière.

Lors de notre dernière intervention, il y a 10 jours, nous relevions une configuration particulièrement complexe, avec un rebond prometteur sur la zone des 75$, mais l’arrivée sur une importante zone de résistance.


Une zone qui a donc fini par être vaincue, non sans que le marché ait hésité et alterné séances de hausse et séances de repli, à l’image du franchissement de l’oblique rouge qui n’a pas vraiment été de tout repos. Mais au delà de cette oblique rouge, finalement secondaire, c’est surtout le franchissement ce lundi des 90.5 qui nous intéresse.

D’abord support en juin dernier, puis résistance fin août / début septembre, ce seuil forme également la ligne de démarcation d’un joli W (ou double creux), dont le potentiel haussier pourrait se situer autour des 105 à 110 euros. Mais attention quand même à ne pas s’emballer, car au delà de cette figure, le pétrole reste ancré au sein d’un canal baissier orange, dont la prochaine résistance intermédiaire se situe à proximité immédiate, vers les 95$. Ce sera un premier seuil très important, et qui permettra de juger de la force et de la pérénité du mouvement en cours.

Son rapide franchissement permettrait de valider le changement de tendance, et le baril serait à même de poursuivre, en direction de la zone psychologique et technique des 100 euros. Au delà, nous pourrions même poursuivre jusqu’au sommet de ce canal orange, légèrement en dessous des 105$. Dans une telle hypothèse, nous devrions alors être en mesure d’évaluer qui, du canal baissier orange ou du W (qui sous entend un retour de la hausse), a pris le dessus sur l’autre, ce qui nous permettra de préciser la tendance de fond en cours.

A la baisse, un pull back sur cette zone des 90.5 à peine franchie est naturellement possible, pour ne pas dire attendu. Un creux au niveau des 89/89.5$ est même possible et ne remettrait pas en cause le franchissement. Gare par contre à tout retour en dessous, qui serait susceptible de ramener le doute dans l’esprit des investisseurs, et pourrait renvoyer le baril en direction de l’oblique rouge, de la troisième oblique orange, puis à terme pourquoi pas de la zone des 75$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.