Pétrole 21/08/09 : un niveau loin d’être anodin…

petrolelt-210809Depuis l’envolée du pétrole (et des autres matières premières) il y a un an, et la chute encore plus vertigineuse qui a suivi, les marchés ont un oeil rivé sur ce révélateur de la demande énergétique et de l’état de l’économie mondiale. Après un pic à près de 150 dollars le baril mi-juillet 2008, et un point bas sous les 35 dollars six mois plus tard, le baril de brut s’est petit à petit repris, pour revenir aujourd’hui juste sous les 75 dollars. Un niveau qui n’a rien d’anodin et qui est l’occasion de faire un petit point graphique sur l’évolution du brut. Je passerai rapidement sur le fait que ces 75 dollars représentent 50% du plus haut de 2008, ou encore 38.2% (ratio de fibonacci) de retracement de la chute, même si les amateurs de points remarquables apprécieront, pour me focaliser sur l’analyse graphique.

Pour cela, rien ne vaut de resituer un peu les choses à l’aide d’un graphique LT (ci-contre), retraçant l’évolution du brut depuis le milieu des années 90. On y voit clairement un grand canal bleu haussier, avec des doubles bornes hautes et basses, ainsi que de nombreux tracés horizontaux, prenant parfois leur source dans les années 80 ou 90. Lire la suite...
Ce magistral canal haussier aura donc tenu plus de 10 ans, avant d’être légèrement percé par le haut au plus fort de la spéculation de l’été dernier. Est-ce ce percement qui aura eu pour effet de faire éclater la bulle spéculative en place ? 🙂 Toujours est-il que la chute sera impressionnante. C’est d’ailleurs elle qui précipitera les banques américaines au fond du gouffre, et notamment Lehman Brothers…

Une chute qui verra le baril enfoncer sans sourciller les deux supports de son canal haussier (malgré quelques bien timides tentatives), avant d’aller terminer sa course sur les 33/34 dollars. La reprise qui s’en suivra sera relativement plus lente (comparé en tout cas à la vitesse de la chute), mais particulièrement bien construite comme en témoigne le graphique MT ci-dessous.

petrolect-210809Nous passerons sur les différentes étapes de ce rebond, pour s’attarder un peu sur les niveaux atteints depuis le printemps, et à nouveau en cette fin août. Il s’agit en effet exactement du tracé bleu interne du fameux canal haussier enfoncé fin 2008. Quant au tracé inférieur, franchit sans grande difficultés au mois de mai dernier, il aura transmis son rôle de résistance à son compère, situé 20% plus haut, servant ensuite de support début juillet.
Un appui victorieux, puisque nous revoici au contact de la résistance interne bleue. Sommes-nous en phase de pull back depuis le printemps dernier contre le canal haussier bleu, ou le marché est-t’il en train de nous dire que cette cassure n’était qu’une erreur de parcours, une exagération baissière à mettre plus sur le compte de la spéculation que de réels mouvements naturels de marché ?

C’est ce que nous suivrons lors des prochaines séances, sachant que les résistances au delà de ce tracé bleu n’ont rien de négligeable, avec en premier lieu une horizontale autour des 78.5 dollars, datant de 2006, puis une autre autour des 85.5 dollars, datant elle de fin 2007. Attention à ne pas vouloir non plus être trop précis avec des tracés de LT. On n’hésitera donc pas à attendre des confirmations, ou recouper ces signaux avec d’autres approches ou d’autres marchés.

En cas de nouvel échec, puis surtout d’enfoncement du tracé bleu inférieur, alors l’hypothèse d’un pull back contre le canal haussier prendrait corps, avec en ligne de mire un retour sur les 54.5 dollars voire la zone des 50 dollars.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.