Mi-séance CAC : nette hausse mais le CAC hésite à accélérer

Si la bourse de Paris s’inscrit en nette hausse en cette mi-séance, avec un gap haussier ouvert ce matin et une progression actuellement de 2.08%, le CAC se retrouvant sur ses récents plus hauts sur 3575 pts, elle semble avoir du mal à accélérer réellement.

Depuis l’ouverture, le CAC évolue en effet de façon globalement horizontale, entre 3555 et 3575 pts, sans doute partagé entre le comblement du gap ouvert ce matin et un test de la zone de résistance des 3575/3600 pts. On n’oubliera pas non plus que cette hausse de 2% est à mettre en rapport avec le repli de plus de 1% survenu hier.

Alors que le DAX ou les indices américains se sont affranchis de leurs plus hauts annuels, le CAC a toutes les peines du monde à ne serait-ce qu’aller tester les 3600.  Depuis presque 2 heures toutefois maintenant, la bourse de Paris semble toutefois un peu mieux disposée, mais il manque encore l’accélération haussière qui pourrait permettre d’aller s’attaquer à la zone des 3600 pts.

A la baisse, on surveillera tout retour sous les 3555 qui devrait envoyer le CAC sur son gap d’ouverture. Reste à voir ensuite s’il aura la force de repartir de l’avant, ou si nous assisterons à un net mouvement de prises de bénéfices.

Côté valeurs du CAC en tout cas, on enregistre quelques très nettes progressions, à l’imagine d’Arcelor Mittal, il est vrai un peu à la traîne ces derniers temps. Le titre s’envole de 8.4%, devant St Gobain à +5.6% ou encore Vallourec à +5.5%. Bref, les cycliques sont en formes, dopées par le QE3 américain hier soir. A la baisse, on retrouve naturellement des défensives, avec L’Oréal à -0.9% et Essilor à -0.4%. C’est tout, France Telecom s’affichant comme la plus faible hausse à +0.2%.

Côté forex et matières premières enfin, l’évènement du jour est le retour de l’euro au dessus des 1.30$. Le gap des 1.308$ datant de début mai a même été comblé. L’euro s’affiche en effet en hausse de 1% à 1.3114$, et arrive sur une importante zone de résistance comme vu dans ma dernière analyse. Le pétrole arrive lui aussi sur un niveau symbolique, au niveau de la barre des 100$ : le baril de brut progresse en effet de 1.9% à 99.9$. Enfin l’once d’or, après une belle accélération haussière hier soir, marque une pause : le métal jaune ne progresse que de 0.1%, à toutefois 1770$ l’once.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.