Mi-séance CAC : le ressort se comprime

Une fois de plus, c’est l’incertitude la plus totale qui règne à la bourse de Paris, avec un CAC qui alterne signaux de hausse et signaux de repli. Encore ce matin, après une ouverture en hausse sur les plus hauts d’hier, mais contre la résistance rouge, le CAC 40 est brutalement reparti dans le rouge, cédant près de 1% en l’espace de 30mn.

Il enfoncera même les plus bas d’hier, pour aller chercher la zone de soutien des 3385/3395. C’est alors qu’un lent rebond va se mettre en place, pour ramener le CAC dans le vert en cette mi-séance : il gagne ainsi 0.12% à 3411 pts, mais sans qu’il soit possible de déterminer qui des acheteurs ou des vendeurs finiront par l’emporter.

Dans ces conditions, rien ne sert de se précipiter. Il faut au contraire savoir faire preuve de patience, et attendre un vrai signal, même si les seuils qui permettraient d’en avoir un sont relativement éloignés. Le ressort se comprime en tout cas à chaque nouvelle séance d’hésitations, et le mouvement de tendance qui en découlera ne devrait en n’être que plus clair. Du moins espérons-le, car nous ne sommes pas à l’abri d’un faux signal comme celui de vendredi soir…

Une rupture des 3385 devrait en tout cas « logiquement » relancer la baisse en direction des 3370/3375, avant la zone des 3350 puis celle des 3290/3300. A la hausse, un retour au dessus des 3430 serait positif, mais ce n’est bien plus haut qu’on pourrait considérer la tendance haussière comme réellement relancée.

Côté valeurs du CAC, c’est STMicroelectronics qui s’affiche largement en tête, avec un gain de 5.2% suite à des informations sur la transformation de ST Ericsson. Arcelor Mittal se reprend elle de 2.5%, et Vinci de 2.1%. A la baisse, rien ne va plus pour Alcatel, qui plonge de 5% supplémentaires sur de nouveaux plus bas historiques. Véolia n’est pas bien plus en forme, avec un recul de 1.8%, tandis que Legrand cède 1%.

Côté forex et matières premières, l’euro reste lui en repli face au dollar, cédant 0.23% à 1.2937$. Même tendance pour l’once d’or, qui plie de 0.2% à 1772$. Seul le baril relève un peu la tête, gagnant timidement 0.15% à 89.7$, dans une tendance qui reste toujours aussi incertaine comme vu dans mon analyse de ce matin.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.