Mi-séance CAC : le repli prend un autre tournure

Après trois séances de consolidation mesurée, le repli s’accélère aujourd’hui à la bourse de Paris. Après une ouverture proche des niveaux de clôture d’hier, la baisse s’est brutalement amplifiée vers 9h30, avec une chute brutale d’environ 1%, ramenant le CAC sous les 3500 pts et sous le gap ouvert le mardi 13 mars. Il est même allé chercher la zone de soutien des 3475/3480, avant de l’enfoncer pour aller chercher un appui sur une petite horizontale sur 3460.

Un seuil qui tient bon, le CAC s’affichant actuellement en repli de 1.4% à 3478 pts. Reste que graphiquement, la donne semble avoir un peu changé, et d’une simple consolidation avant possible reprise haussière, le marché semble parti pour une consolidation baissière en deçà de la MM20 et en direction de la base du canal haussier CT bleu clair.

Le repli pourrait même se poursuivre plus bas encore, en direction de la Bollinger inférieure, sachant que nous avons un autre gap encore ouvert au niveau des 3396. Les prochaines heures pourraient donc être cruciales à horizon CT : si le CAC ne parvient pas rapidement à réintégrer globalement la zone des 3500, nous pourrions assister à une propagation de cette phase de repli en direction des objectifs pré-cités.

A la hausse, ce n’est qu’au delà des 3495 puis surtout des 3505 qu’on pourrait envisager une reprise du marché.

Côté valeurs du CAC, STMicroelectronics se distingue avec une progression de 1.7%. Pour le reste, on ne retrouve que quelques maigres hausses sur des défensives, à l’image de Danone à +0.6% ou Vivendi à +0.2%. A la baisse, la facture est salée pour des titres comme Schneider, qui cède 4.4%, ou encore la Société Générale à -3.4%, Peugeot, Alstom et Vallourec cédant 3.3%.

Côté devises et matières premières enfin, l’heure est également au repli, l’euro cédant 0.33% à 1.317$, le pétrole 0.5% à 106.3$ le baril de brut, et l’or 1% à 1635$ l’once.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.