Mi-séance CAC : le marché tente un rebond technique

Le « pire » a été évité ce matin, grâce notamment aux bons résultats publiés par Alcoa. En baisse jusque 3180 hier soir, les contrats futures CAC sont en effet repassés au dessus des 3200, pour une ouverture en léger gap baissier. Un gap qui sera rapidement comblé, et après quelques hésitations en début de séance, le CAC va finir par reprendre le chemin de la hausse, s’affranchissant même sans réelle difficulté des différentes résistances se présentant sur son passage.

Seuls les 3230 ont en fait joué leur rôle en début de séance. Mais une fois franchis vers 10h30, le CAC n’a cessé d’accentuer son rebond, franchissant tour à tour la zone des 3240/3250, puis il y a quelques minutes les 3260. Nous voilà donc en hausse sensible de 1.43% à 3264 pts.

D’un point de vue graphique, il faudra toutefois attendre la clôture avant d’en tirer des conclusions. Mais pour l’instant, le marché semble prendre la direction d’un rebond, qui militerait pour une fausse cassure des 3230/3250 hier. Pour bien faire, il faudrait toutefois réaliser un avalement haussier sur la bougie d’hier, pour vraiment écarter à court terme le risque de rechute. On surveillera donc la poursuite de la hausse pour cet après-midi, avec une petite résistance vers 3270 avant celle des 3290/3295.

A la baisse, on surveillera les 3250, redevenus supports, et les 3230 naturellement, dont la cassure nous vaudrait un retour de la pression baissière.

Côté valeurs du CAC, certains rebonds sont à la hauteur des replis de la veille : Alstom progresse de 5.2%, devant Peugeot à +5.1% et les valeurs bancaires, BNP en tête à +4.4% devant le Crédit Agricole à +4.3%. A la baisse, on ne retrouve que les défensives, témoin du rebond en cours : Essilor cède 0.8%, Sanofi 0.4% et Air Liquide 0.1%.

Côté devises et matières premières enfin, l’euro rebondit également, reprenant 0.44% à 1.314$, préservant donc toujours pour l’instant la base d’une possible ETE. Le pétrole remonte également, à 101.6$ le baril de brut (+0.6%), tandis que l’once d’or est elle quasi-stable, à 1658$ (-0.1%)

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.