Mi-séance CAC : la pression baissière se confirme

Le CAC nous a donné hier un très net signal baissier : ce signal se confirme ce matin, avec un pull back précis en début de séance contre la résistance des 3340, renforcée par le point pivot du jour, avant une nouvelle brutale accélération baissière, qui a envoyé le CAC sur le support des 3290/3295 dans un premier temps (oblique bleu clair).

Un rebond technique permettra de ramener le CAC sur ses points bas de la veille, avant qu’une nouvelle rechute ne provoque même un enfoncement des 3290, pour un plus bas pour l’instant réalisé sur 3280. Le CAC est actuellement  en repli de 0.68% à 3291 pts.

Graphiquement, cette cassure des 3290 n’est pas de très bon augure, et pourrait envoyer le CAC plus rapidement que prévu sur la zone des 3230/3250. Est-ce la présence d’un long week-end de 4 jours qui incite les opérateurs à la prudence ? Toujours est-il qu’on restera méfiant jusqu’à ce soir, car ce week-end de 4 jours peut aussi avoir l’effet inverse, et provoquer un rachat de positions vendeuses d’ici ce soir, qui permettrait au CAC de revenir au dessus des 3300. Les principales résistances intraday pour cet après-midi se situent sur les 3310, 3320 et 3340, dont le franchissement ouvrirait la voie à un pull back sur les 3360/3370.

Côté valeurs du CAC, LVMH parvient à se maintenir dans le vert et gagne 1.1%, devant STMicro à +0.5% et Technip à +0.3%. A la baisse, c’est plus compliqué pour Alcatel, en repli de 3.4%, mais aussi pour le secteur bancaire et le secteur des « utilities »  : Crédit Agricole cède 2.9%, EDF 2.5% et Véolia 2.4%, juste devant BNP à -2.3%.

Côté devises et matières premières enfin, le rouge est globalement également de mise, avec un euro qui poursuit sa chute après avoir buté contre notre oblique rouge : il cède 0.5% supplémentaires à 1.307$. Le baril de brut est également à la peine, cédant 0.3% à 101.7$. Seule l’or parvient à surnager, avec un rebond de 0.2% à 1623$ l’once, mais on ne se leurera pas : notre support rose est en train d’être cassé… Nous tenterons de vous proposer sur FSC une mise à jour de cette analyse d’ici ce week-end.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.