Mi-séance CAC : hésitations autour de l’équilibre

Nous l’avons vu vendredi soir, le CAC se situe dans une configuration relativement incertaine, avec d’un côté un certain nombre de facteurs haussiers, et de l’autre la formation d’une bougie vendredi incitant à la méfiance et susceptible de provoquer un retournement.

Pour l’heure, le CAC confirme cette analyse, avec une évolution qui se fait depuis l’ouverture de part et d’autre de l’équilibre, avec un plus bas sur 3505 et un plus haut sur 3528. Le gap haussier de vendredi a donc été comblé, mais n’a pas provoqué d’accélération baissière. Le CAC cède actuellement 0.09% à 3516 pts.

Le biais haussier reste donc d’actualité, même si on ne peut exclure une consolidation et un test des premiers supports dans les prochaines heures ou prochains jours. Comme vu vendredi soir, ma préférence va pour aujourd’hui à une séance de pause. A voir si cela se confirme dans l’après-midi.

Côté valeurs du CAC, les valeurs bancaires sont toujours à la fête, avec Crédit Agricole à +3.6% et BNP Paribas à 1.8%. Lafarge est également bien orientée avec un gain de 1.2%. A la baisse, on retrouve Vallourec, qui cède 3.3%, affectée par un abaissement de recommandation. STMicroelectronics souffre également d’un abaissement la semaine dernière et de l’avertissement d’Intel. Le titre plie de 1.8%. EADS enfin complète le « podium », avec un recul de 1.4%.

Côté devises et matières premières enfin, l’euro reprend également son souffle, avec un recul de 0.2% à 1.2787$. Je vous proposerai cet après-midi sur FSC une analyse de l’euro face au dollar. Côté pétrole, le baril de brut gagne lui 0.2% à 96.5$, tandis que l’once d’or suit le comportement de l’euro, reperdant 0.2% à 1733$ après son envolée de fin de semaine dernière.

Je terminerai par un petit message pour ceux qui comptent se rendre au salon du trading les 21 et 22 septembre à Paris : un repas est prévu le vendredi soir pour permettre aux membres du site de se rencontrer et faire connaissance. Plus d’informations et réservations en cliquant ici.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.