Clôture CAC : 4166 (-0.34%) – Le marché joue avec le feu…

CAC-310114

Pour la troisième fois consécutive, le CAC 40 est allé tester la zone de support des 4110/4140 correspondant au gap haussier de mi-décembre. Et pour la troisième fois consécutive, nous avons assisté à une très nette réaction des acheteurs, même s’il ne s’en n’est pas fallu de beaucoup pour qu’ils capitulent aujourd’hui.

En effet,  après une ouverture en légère hausse, le CAC a rapidement enfoncé la zone de support des 4165, et a entamé une vive et régulière descente, cédant jusqu’à près de 2% en tout début d’après-midi. Il aura même fallu deux impacts sur les 4100 et l’arrivée des investisseurs américains pour permettre au CAC de réagir. Entre 15h et 17h30, il va alors reprendre 70 pts, effaçant une bonne partie de son repli.

Au final, cela nous donne une bougie proche du marteau avec une impressionnante ombre basse. Une troisième ombre consécutive, et à chaque fois une clôture à nette distance de la zone des 4110/4140. Le marché est-il en train de construire sa prochaine phase de hausse ? C’est une possibilité, mais c’est loin d’être une certitude. En effet, un certain nombre de facteurs doivent inciter à la méfiance.

A commencer par la violence des replis qui ont pris naissance autour des 4300 pts : entre la chute de début décembre et celle de ces derniers jours, nous avons là des alertes sérieuses. L’échec contre les 4215/4225 mercredi est également à prendre au sérieux.

Mais ce n’est pas tout. On pourra mentionner la cassure du canal haussier orange (même si elle peine à être confirmée), la baisse marquée enregistrée sur janvier qui n’est jamais un très bon signe pour le reste de l’année (puisque 2 fois sur 3 l’année est baissière), et la fragilité des indices américains en ce début d’année. Si pour l’instant le CAC comme les US ou le DAX ont préservés le plus important, nous sommes sur des seuils très importants pour la suite, qui pourraient conditionner l’évolution des prochaines semaines et prochains mois. C’est sans doute ce qui explique aussi la nervosité des indices ces derniers jours.

Pour l’instant, les acheteurs gardent la main. Mais il leur faudra rapidement remonter le marché au delà des 4215/4225, puis sans doute des 4245/4250 pour éloigner le danger. Y parviendront-ils ? C’est ce que nous verrons la semaine prochaine.

En attendant, pour lundi, on surveillera à nouveau les mêmes niveaux, avec toujours à la baisse la zone des 4110/4140, que l’on pourra peut être ajuster aux 4100/4140 pour tenir compte de la séance du jour, et à la hausse les 4215/4250. Des zones qui restent particulièrement larges, mais comment faire autrement dans le contexte actuel ? On pourra enfin rajouter la zone des 4160/4180 qui joue en fait le rôle de zone pivot, entre biais baissier et biais haussier. Et ce n’est peut être pas un hasard si c’est dans cette zone que nous sommes venus clôturer ce vendredi soir…

Synthèse des tendances :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Neutre (4100 – 4250)* – pivot 4160/4180
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Baissière (4255)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Neutre (4045 – 4400)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Haussière (3980) – canal violet
Tendance LT (à quelques années) : Neutre (2500 – 5400)

Explications concernant ces tendances et les seuils indiqués

* changements depuis la dernière analyse

Scénarios de trading CAC :

Retrouvez mes scénarios CAC 40 dans un article à part, accessible directement sur la page d’accueil du site, dans la rubrique « Derniers articles » de la colonne centrale, tout en haut de la colonne de gauche, ou sur la page « Analyses intraday et scénarios CAC« .

Cette séparation a pour but de me permettre de publier l’analyse de clôture plus tôt dans la soirée. Mes scénarios CAC pour la séance du lendemain seront publiés en général autour de 22h/23h, sauf le week-end pour la séance du lundi. Ces scénarios permettent de trader sur le CAC 40 via CFD ou contrat future FCE.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.