Scénarios CAC : le bilan 2011

Nous voici à la dernière séance de l’année : l’occasion d’effectuer un petit bilan de nos scénarios sur cette année 2011, au plutôt sur les 7 derniers mois de cette année puisque nos scénarios ont été lancés au 1er juin. Des scénarios qui se veulent avant tout éducatifs, et qui sont destinés à vous montrer comment tirer parti de nos analyses graphiques pour intervenir sur les marchés. Nous vous invitons d’ailleurs, si vous ne l’avez déjà fait, à lire notre page « Comment investir sur le CAC et suivre nos scénarios« .

Mais bien sûr, l’objectif est aussi de réaliser des plus values, même si nous nous sommes mis un certain nombre de contraintes qui ne nous ont pas facilité la tâche (comme le fait de vous proposer nos scénarios la veille au soir pour le lendemain, sans savoir forcément quelle sera la teneur de l’ouverture, ou encore l’impossibilité d’ajuster nos seuils d’entrée ou objectifs en fonction de l’évolution intraday du marché), notamment depuis l’importante hausse de volatilité survenue sur les marchés depuis cet été. Au final, malgré tout, le bilan reste positif (+218.5 pts), même si nous espérions de meilleurs résultats. Lire la suite...

Lancés le 1er juin de cette année, ces scénarios ont connu deux périodes bien distinctes, que nous avons volontairement séparé pour une meilleure analyse des résultats : – la première, du 1er juin au 8 juillet, avec des conditions de marché que nous qualifierons de normales, avec une volatilité restreinte – la seconde, du 11 juillet au 31 décembre, avec une volatilité bien plus élevée et des conditions de marché bien plus changeantes.

Période du 1er juin au 8 juillet

14 scénarios enclenchés
11 objectifs 1 atteints
9 scénarios nominaux (objectifs 1 et 2 atteints), dont 1 avec objectif 2 relevé
2 stops relevés pour le second contrat et déclenchés avec gain à la clef pour le scénario
3 scénarios dégradés (seuil d’alerte déclenché)
1 objectifs 1 et 2 abaissés (mais scénario gagnant)
1 stop remonté déclenché pour un contrat et 1 stop d’origine pour le second contrat
1 stop d’origine déclenché

Bilan : 10 scénarios gagnants, 2 scénarios à l’équilibre, 2 scénarios perdants

Période du 11 juillet au 31 décembre

57 scénarios enclenchés
31 objectifs 1 atteints (seulement…)
9 scénarios nominaux (objectifs 1 et 2 atteints), dont 2 avec objectif 2 relevé
17 stops relevés pour le second contrat et déclenchés avec gain à la clef pour le scénario
2 stops relevés pour le second contrat et déclenchés avec légère perte à la clef pour le scénario (<10 pts)
3 stops d’origine pour le second contrat
26 scénarios dégradés (seuil d’alerte déclenché)
19 objectifs 1 abaissés atteints
4 objectifs 2 d’origine atteints, dont 1 relevé
10 objectifs 2 abaissés et atteints, avec gain réalisé
1 stop relevé et déclenché avec gain sur le second contrat
3 stops relevés et déclenché avec perte sur le second contrat
1 stop d’origine déclenché sur le second contrat
7 scénarios stoppés
5 stops d’origine déclenchés sur les deux contrats
2 stops relevés et déclenchés avec perte réduite sur les deux contrats

Bilan : 33 scénarios gagnants, 12 scénarios à l’équilibre, 12 scénarios perdants

A noter qu’avec l’augmentation de la volatilité, nous avons écarté pendant l’été nos objectifs 1, ce qui nous a valu des statistiques un peu moins bonnes sur le nombre de ces objectifs 1 atteints et de scénarios dégradés. Il y a également eu bien moins de scénarios nominaux car nous avons également souvent cherché à positionner nos objectifs 2 de façon éloignée, tout en reserrant régulièrement nos stops, pour accompagner au maximum les phases de hausse et de repli du marché. Les résultats n’en sont pas moins restés très positifs sur ces scénarios à objectif 2 éloigné.

Enfin, nous avons eu à affronter sur les deux derniers mois de l’année bon nombre de faux déclenchements, qui nous avons valu quelques pertes cumulées importantes. Nous cherchons encore la meilleure solution pour nous protéger de ces faux déclenchements. Nous avons dans un premier temps rapproché de façon importante notre seuil d’alerte, mais cela nous a valu de nombreux passages en mode dégradé, ce qui n’est pas non plus forcément idéal. Il nous faudra donc encore affiner cet aspect là de la gestion de nos scénarios, pour vous permettre de les suivre au mieux, sachant que dans ces cas là, le temps de réaction est particulièrement limité.

Répartition globale des scénarios :
15 scénarios d’achat à cours limité
8 scénarios de vente à cours limité
25 scénarios d’achat à seuil de déclenchement
23 scénarios de vente à seuil de déclenchement

Analyse de ces résultats

Malgré des conditions de marché particulièrement compliquées, le bilan global reste positif, avec 218.5 pts de gagnés. Ce bilan reste toutefois bien maigre compte tenu du nombre de scénarios enclenchés, puisque cela ne nous donne qu’une moyenne de 3 pts par scénario enclenché…

Si on peut considérer que dans des conditions normales de marché (comme ce fut le cas dans la première période), nous aurions obtenu des résultats bien meilleurs, il est important d’analyser et de tenter d’expliquer ces résultats mitigés.

La première explication tient dans le fait que pour bien faire, il aurait fallu diminuer la taille de nos investissements avec l’augmentation de la volatilité, afin de maintenir un niveau de risque constant. C’est ce qui est recommandé en tout cas dans toute approche de money management. Mais en partant en juin avec 2 contrats par scénario, 1 pour chaque objectif, il nous était impossible de diminuer notre exposition (si ce n’est en travaillant sur la base de mini ou micro contrats, ce qui existe au niveau des CFD mais n’existe pas en futures).

La deuxième explication vient de la très forte chute enregistrée en ligne droite fin juillet – début août, et qui nous a coûté très cher. Sur les 6 scénarios qui se sont soldés par le déclenchement de notre stop d’origine pour les 2 contrats, 3 ont eu lieu durant cette phase de chute. Entre le 11 juillet et le 8 août, nous avons aligné 5 scénarios perdants consécutifs, tout simplement car devant l’ampleur de la chute, nous avons cherché à acheter les supports, ce qui nous semblait moins risqué que de jouer la poursuite du repli. Dans 9 configurations de marché sur 10, pour ne pas dire plus, nous aurions eu raison. Mais nous avons eu à affronter 11 séances de repli consécutives (le précédent record était à 8!!!), et des ruptures de supports à la chaîne sans le moindre rebond pour nous permettre de limiter la casse. Ce qui reste rassurant malgré tout, c’est que malgré les plus de 1000 pts perdus en 5 scénarios (dans des conditions de marché qui restent exceptionnelles), nous terminons l’année en plus value.

La troisième explication tient dans une gestion encore délicate des faux signaux de déclenchement, qui nous ont coûté relativement cher et qu’il n’est pas facile de gérer avec les contraintes qui sont les notres. Nous avons rapproché notre seuil d’alerte, mais ce n’est pas forcément la méthode idéale. Nous allons donc travailler dans les prochaines semaines à une approche plus appropriée pour gérer ces cas de figure.

Enfin, avec 53% de scénarios haussiers enclenchés dans un marché baissier, peut-être sommes nous un peu trop contrariens ? Pourtant, chaque jour ou presque, nous avons proposé un scénario haussier et un scénario baissier. Si les scénarios à seuil sont a priori plutôt dans la tendance, on notera 15 scénarios d’achat à cours limite, essentiellement à contre tendance, contre seulement 8 scénarios de vente à cours limite (enclenchés), a priori plutôt en tendance. A notre décharge, la baisse s’est aussi faite à partir de nombreux gaps baissiers, ce qui n’a pas non plus forcément permis d’en profiter autant qu’on aurait pu l’espérer. Il est donc difficile de tirer de réelles conclusions de ces dernières statistiques, puisque les scénarios enclenchés ne reflètent pas forcément un biais que nous aurions donné au travers de nos scénarios proposés.

Voilà donc pour ce bilan, positif mais mitigé, même si dans de telles conditions de marché, beaucoup d’investisseurs auraient sans doute été contents de s’en tirer avec une plus value. Nous continuerons en tout cas à vous proposer ces scénarios en 2012, tout en cherchant à améliorer notre approche. Un nouveau site internet est en préparation, avec un chat qui devrait faciliter le suivi de ces scénarios. Il devrait être opérationnel d’ici la fin janvier. En attendant, nous vous donnons rendez vous ce week-end ou lundi, pour une analyse de clôture du CAC pour cette dernière séance de l’année, et pour vous proposer nos premiers scénarios de l’année 2012. Passez de bonnes fêtes de fin d’année, et à l’année prochaine!

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.