Présentation des fourchettes d’Andrews – Partie 2 par Emanuel Franchi

Pour faire suite à notre première fiche didactique sur les fourchettes d’Andrews publiée vendredi, nous vous présentons aujourd’hui une séquence pratique d’interventions à l’aide des fourchettes, en espérant que cela vous aide à en comprendre le fonctionnement.

Des analyses réelles de marché suivront dans les prochains jours et prochaines semaines.

MLH_5bCHRONIQUE  DE TRAVAIL

Nous allons nous appuyer sur le graphique exemple de la fin de la première fiche, que nous vous avons remis ci-contre.

Vous retrouvez ci dessous la chronique pratique des interventions en bourse grâce à cette fourchette:

pres_fourch_4_dow65UT51) En 1 je comprends que je peux dessiner la fourchette, et je la dessine, je vois déjà rétroactivement que la médiane ML  passe pile poil au milieu du gros marubozu rouge en « A » , pour l’instant j’en sais pas plus mais c’est rassurant que de voire déjà comment ça colle en rétroactif avec ce qui par définition doit être la puissance accélératrice/répulsive de la ML.

Toujours en 1 je vois que le cours fait un mini gap en descente et tantôt rebondi , le mini gap est comblé le 5 minutes suivant, et puis ça monte. Je regarde s’il y a une MLH intermédiaire interne à la fourchette qui passe par là (0.2 ou 0.5 ou 0.618 ou 0.75), et voilà la 0.618 colle à la perfection, je la dessine.

2) Ici on s’approche de la ML, on doit s’attendre à une forte accélération et sans hésiter franchir la ML, bon ça commence bien on a pour les 5 minutes en approche de la ML un joli marubozu haussier, hélas suivi par un doji d’hésitation. Ici je comprend qu’on est dans le topos du refus de la ML, de répulsion: je shorte et je m’attends à une baisse vers la MLH inf. J’ai déjà dessiné la MLH0.618 qui en 1 a déjà montré avoir de la puissance en tant que support (elle a arrêté un mini gap), donc à l’approche de la MLH0.618 je serai en état d’alerte pour voir si elle fonctionnera encore en support. Ici 3 possibilités :

1 – traversée directe

2 – répulsion directe

3 – c’est le pire des cas, la feinte. Dans ce cas spécifique ça pourrait signifier que ça arrive en marubozu, ça fait un doji comme pour un refus, et puis ça la traverse quand même la MLH0.618. Pour ce 3ème cas il ne faut pas désespérer car l’hésitation ou la feinte de refus n’ira pratiquement jamais plus loin que la base du marubozu (l’ombre à la limite va plus loin, mais le corps de la bougie suivante ne doit pas aller plus loin que la base du marubozu, si elle le fait c’est que la MLH0.618 aura encore fonctionné comme support).

3) au passage de la MLH0.618 le cours a hésité un moment (l’hésitation n’a pas dépassé le corps du dernier marubozu d’approche) donc j’ai gardé mon short. La il faut faire les comptes avec la MLHinf. Ici je sors la définition classique des 3 possibilités à l’approche de la ML et en moindre intensité des MLH: 1) traverse 2)refus 3)feinte. Dans ce cas spécifique la répulsion a eu lieu sans ambigüité: la traversée de la MLH0.618 s’est toute de suite fait répulser par la MLHinf, quand ça répulse si clairement faut s’attendre à un jolie suite long. Je prends le PV de mon short et je passe long.

4) Cassure directe de la MLH0.618 avec pullback et support sur la même.

5) Traversée directe de la ML, en 1), 3) et 4) on a vu la pertinence dans cette fourchette de la lowerMLH0.618, là on va s’y approcher mais cette fois ci c’est la upperMLH0.618, je reste en alerte: idem comme avant soit ça traverse, ça répulse, ça feinte. Mais comme la ML a été traversée d’un coup sans hésiter c’est très probable que tôt ou tard ça touchera la MLH sup.

6) Répulsion,  je suis confiant car la cassure en 5 était nette, et comme j’ai déjà une bonne PV je laisse aller en attendant de voir comment le cours va réagir à l’approche de la ML(simple pull back sur ML ou bear effronté?), si ça traverse la ML du haut en bas je sortirai de ma position longue.

7) Refus de la Médiane, ML qui avait fait résistance en 2, maintenant elle fait support, content de ne pas être sorti du long, je m’attends maintenant d’atteindre la MLHsup. 5-6 et 7 a finalement fonctionné de pullback sur la ML.

8) Cassure nette de la MLHsup.  On est en UT5min, donc je me méfie, je reste long et je suis l’approche des extensions upper MLHsup1.382 et 1.618 seulement après je considérerai la fourchette cassée. En l’occurrence elle s’est faite stopper par la 1.382 (non dessinée pour ne pas surcharger le graphique), elle repasse du haut en bas la MLH sup, je sors de ma position longue.

Voilà pour cet exemple commenté, qui vous aura je l’espère permis de mieux comprendre le fonctionnement et l’utilisation des fourchettes d’Andrews. Le reste est une question d’expérience et d’habitude. C’est pour cela que nous vous présenterons désormais régulièrement des analyses de marché à partir de cette approche, qui s’avère souvent très complémentaire des approches plus classiques. A très bientôt.

A lire également : Fourchettes d’Andrews – Les oscillateurs

S'abonner aux publications du site

One Response to Présentation des fourchettes d’Andrews – Partie 2 par Emanuel Franchi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.