Point MT/LT sur le CAC et le DAX au 07/05/10

La brutalité du mouvement de ces derniers jours, la rapidité et l’ampleur de la chute sont autant d’occasions de vous proposer de prendre un peu de recul, de lever le nez du guidon pour mieux situer les enjeux des niveaux actuels et tenter de bâtir votre scénario pour les semaines et mois à venir.

Nous commencerons par une vue LT sur le CAC, puis un zoom MT, avant d’aller faire un tour du côté de nos voisins allemands, en situation un peu différente. Lire la suite...

CAC-070510LTLe graphique ci-joint reprend la configuration LT du CAC, puisque nous avons son évolution depuis sa création fin 1987. Un graphe sur lequel on retrouve bien évidemment les deux crises majeures de ce début de siècle, avec la bulle internet, et la crise des subprimes qui s’est transformée en crise financière. Sur ce graphique, trois gammes de parallèles se font concurrence.

Les plus anciennes sont les obliques vertes. Des obliques qui ont toutefois montré quelques signes de faiblesse ces dernières années, entre les deux points bas de 2003 et 2009, et le récent point haut de 2010.

Nous avons également les obliques rouges, qui ne datent réellement que du début des années 2000, et qui joignent notamment les deux points hauts de 2000 et 2007. Si les deux médianes semblent offrir une certaine pertinence, comme ce fut le cas ces derniers mois, la base du canal rouge n’a elle pas été touchée lors du creux de 2008/2009.

Nous avons alors tracé les obliques bleu clair, en nous appuyant sur les deux points bas de 2003 et 2009, mais également le point haut de 1994. Là aussi, ce n’est toutefois pas parfait, car si la médiane bleu clair semble fonctionner plutôt pas mal, le haut du canal laisse encore à désirer.

Et si nous étions dans un grand triangle, dont le sommet correspondrait à l’oblique supérieure rouge, et la base à l’oblique inférieure bleu clair ? Possible, mais cela ne nous dit pas si le marché aura besoin d’un nouvel impact sur la base bleu clair ou non avant l’aller chercher la résistance rouge.

Mais attention, car nous pourrions aussi être dans un scénario bien plus noir : une sorte de réplique de l’éclatement de la bulle internet, dans le respect du canal rouge. Le creux de 2008/2009 ne correspondrait alors qu’à l’épisode baissier des attentats du 11 septembre 2001, et le rebond actuel qu’au rebond qui avait suivi fin 2001/début 2002. Une similitude qui voudrait dire que nous nous dirigerions vers la base du canal rouge, soit la zone des 2100 points, pourquoi pas pour la mi 2011, date où supports rouge et vert se rejoindront. Qu’est-ce que cela signifierait toutefois d’un point de vue fondamental ? Espérons pour nous tous (et même les baissiers) qu’une telle possibilité restera au stade d’un simple scénario.

CAC-070510MTEn attendant, un petit coup d’oeil à la configuration MT du CAC nous montre toute l’importance des niveaux actuels, tout comme l’inquiétante rapidité de la chute à laquelle nous sommes confrontés depuis une semaine.

Au delà des 3550 qui constituaient un support relativement CT, nous avons avec les 3450/3460 un bon support MT/LT, validé notamment en septembre 2001, puis en août 2002 et septembre 2003 en tant que résistance, puis à nouveau en tant que support en août 2004.

On pourra y ajouter l’horizontale grise des 3400/3420 qui correspond en quelques sortes à la ligne de cou d’une Epaule-Tête-Epaule inversée correspondant au creux de 2008/2009.

On y ajoutera enfin l’horizontale MT/LT des 3320/3340, qui trouve aussi bien sa justification dans le creux de 2002/2003 que dans celui de 2008/2009. C’est cette horizontale qui a permis ce vendredi au CAC se stopper son repli. Reste que la rapidité de ce dernier a de quoi inquiéter, et laisse bien peu de marge de manoeuvre aux bulls pour reprendre la main. Jamais dans le passé du CAC nous n’avons eu pareille configuration à CT, par rapport notamment à la configuration des MM20 et 50. Seul le brutal repli de 1998 pourrait s’en rapprocher, mais la phase haussière qui l’avait précédé n’avait rien à voir avec celle que nous avons connu ces derniers mois.

Nous avons donc affaire quelque part à une situation inédite, et pas forcément très simple à analyser. Dans la logique de notre analyse graphique, nous ne devrions être que sur un simple pull back sur la ligne de cou de l’ETEI, susceptible de renvoyer le CAC vers le haut. Il faudrait toutefois rapidement rebondir et repasser sensiblement au dessus des 3550. Au contraire, l’enfoncement durable des 3320/3340 compliquerait sérieusement les choses, avec le risque de mise en place d’un scénario bien plus défavorable.

DAX-070510Mais attention à ne pas sauter non plus sur vos putts ou BX4 en cas de cassure des 3320/3340. Car ce qui est dérangeant dans le mouvement actuel, à la différence des deux dernières grandes vagues baissières, c’est que nous n’avons pas de réelle concordance des différents indices européens et américains. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un oeil à notre voisin allemand, le DAX.

Nous n’en ferons pas une analyse détaillée, mais avec la vue LT que nous vous proposons ci-contre, puis la vue un peu plus MT ci-dessous, on se rend vite compte que nous ne sommes pas sur le DAX dans une configuration aussi limite que sur le CAC. Il en est de même avec les indices américains, pour lesquels le repli actuel n’est à aujourd’hui encore pas trop inquiétant dans une optique MT ou LT.

DAX-070510MTS’il convient toutefois d’être bien conscient d’une différence très importante entre le mode de calcul du DAX et celui du CAC – c’est à dire que le DAX est calculé dividendes réinvestis, alors que le CAC subit le détachement des coupons (nous vous invitons à relire à ce sujet les deux articles suivants, publiés il y a plusieurs mois mais qui restent d’actualité : « CAC 40 et dividendes » et « Faut-il ajuster les graphiques lors du versement de dividendes ? ») – qui peut expliquer une partie de la surperformance de l’indice allemand sur l’indice français, nous avons notamment sur ces dernières semaines une configuration nettement moins inquiétante pour les bulls sur le DAX que sur le CAC. Il convient donc de rester relativement méfiant sur la configuration MT voire LT de notre indice tant que nous n’avons pas propagation sur d’autres indices plus importants.

Pour suivre à la baisse le DAX, nous pourrons surveiller différents importants supports, à commencer par le gap des 5605/5641 dont la borne haute a été approchée vendredi. En dessous, nous trouverons les 5430, 5310, puis l’importante zone des 5150/5250. Ce n’est qu’en dessous qu’il conviendrait de réellement s’inquiéter. Le problème est de savoir où en serait notre CAC si le CAC venait à casser les 5150…

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.