Mi-séance CAC : un étroit range entre gap baissier et support des 3385

De nouvelles publications décevantes, notamment outre-atlantique avec Apple, Amazon ou Ericsson, sont venues plomber la tendance en cette fin de semaine, avec une ouverture de la bourse de Paris sur un gap baissier de plus de 20 pts, partiellement comblé toutefois depuis.

Il faut dire que le CAC a ouvert directement sur la zone de support mentionnée hier soir, et il n’est donc pas surprenant que le marché ait tenté de s’y appuyer pour aller combler le gap. Il a toutefois les pires difficultés à aller chercher les 3409, haut du gap, butant depuis ce matin sur la zone psychologique des 3400 pts.

Nous assistons donc à une évolution globalement horizontale entre les 3383 et les 3402, avec un CAC actuellement en repli de 0.52% à 3394 pts.

Pour cet après-midi, qui sera animé par la publication d’importantes statistiques américaines (PIB et chômage), tout est possible. On se focalisera en attendant sur nos seuils graphiques, avec à la hausse les 3409 donc en première étape, sachant qu’il faudrait un net dépassement pour écarter l’hypothèse d’un simple comblement. A la baisse, une cassure des 3380/3385 ne serait par contre pas de très bon augure, même si on se méfiera si elle intervient au moment des publications de statistiques, sachant que la zone de support actuelle n’est pas très précise. Une pointe sur 3370/3375 serait ainsi tout à fait acceptable.

Côté valeurs du CAC, c’est St Gobain qui s’affiche en tête, avec un gain de 2.3% après la publication de ses résultats et malgré un petit avertissement. Carrefour progresse également de 2.3% et PPR de 2.2%, grâce à des résultats bien accueillis. A la baisse, c’est plus dur pour les bancaires, dégradées (ça faisait longtemps) : le Crédit Agricole cède 3.4%, BNP et la Société Générale 2.4%. Technip est également à la peine, cédant 3%, tout comme STMicroelectronics, qui perd 2.5% affecté par Ericsson.

Côté forex et matières premières enfin, le rouge est également de rigueur : l’euro cède 0.35% et repasse juste sous les 1.29$ à 1.2897$. Le pétrole perd lui 0.4% à 85.6$ le baril de brut, tandis que l’once d’or recule de 0.3% à 1706$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.