Mi-séance CAC : rebond technique ou double bottom ?

Malgré une nette détérioration de la configuration ces dernières heures, et après un point bas ce matin sur la zone des 3350, qui avait déjà permis un joli rebond le 1er octobre, la bourse de Paris redresse la tête. Après une ouverture en gap baissier, le CAC est ainsi rapidement revenu le combler, avant de poursuivre son ascension pour revenir actuellement sur la zone de résistance des 3385/3390, déjà testée hier.

Le CAC 40 gagne ainsi actuellement 0.69% à 3389, passant même très légèrement au dessus des plus hauts d’hier. Sommes nous dans un simple rebond technique, ou le marché est-il en train de nous proposer un double bottom sur les 3350 ? Depuis quelques jours en tout cas, je vous incite à une certaine prudence tant que nous restons à l’intérieur du corps de la bougie du 1er octobre. Nous en avons encore la preuve aujourd’hui.

Si la baisse pouvait être privilégiée ce matin, lors du pull back contre les plus bas d’hier par exemple, la situation s’est depuis retournée. L’étape suivante sera le franchissement de la zone des 3390, qui pourrait ouvrir la voie à un retour sur les 3400/3405, puis pourquoi plus par la suite. En cas de butée contre les 3390, ce n’est par contre qu’en cas de retour sous les 3365/3370 que la pression baissière pourrait réellement faire son retour.

Côté valeurs du CAC, c’est Carrefour qui occupe la première place, avec un gain de 3.8%, devant LVMH à +3.6% et le Crédit Agricole à +2.7%. A la baisse, la pression reste baissière sur Alcatel, en chute de 1.9% supplémentaires, alors que des fonds d’investissement jouent à la baisse sur le titre. EADS recule de 1.4% après une jolie progression hier après l’échec de la fusion avec BAE Systems, et enfin Safran baisse de 1.2%.

Côté forex et matières premières enfin, le vert est également de mise, avec une hausse de 0.5% de l’euro face au dollar, à 1.2915$, une hausse de 0.8% du pétrole à 91.9$ le baril de brut, ou encore une progression de 0.4% de l’or à 1768$ l’once.

 

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.