Mi-séance CAC : nouvelles hésitations autour des 3600 pts

Sur les 3600 pts à l’ouverture, le CAC a fait preuve une nouvelle fois d’une belle force acheteuse en début de séance, grimpant jusqu’aux 3620 pts, atteints peu après 10h. Mais alors qu’on pouvait s’imaginer la résistance des 3600 pts enfin vaincue, la bourse de Paris a fait machine arrière, revenant tout d’abord sur les 3605 pts, avant de revenir sous les 3600 pts. Le CAC 40 cote ainsi actuellement 3594 pts, ne s’affichant plus qu’en hausse de 0.1%.

D’un point de vue graphique, les premiers supports donnés hier soir ne sont certes pour l’instant pas cassés, mais ce retournement en cours de séance et l’enfoncement des plus bas d’ouverture n’est pas de très bon augure. On surveillera donc dans l’après-midi l’éventuelle confirmation de ce retournement, avec la cassure des 3590 puis surtout des 3575, qui pourrait lancer réellement la consolidation « tant attendue » par certains.

Côté valeurs du CAC 40, l’actualité est dominée par deux dossiers : EADS, qui gagne 6.8% suite à des éclaircissement sur sa situation et un relèvement de recommandation, et GDF Suez, qui plonge de 12% suite à un point sur son activité et ses perspectives, et la dégradation de plusieurs analystes. Pour le reste, le secteur des télécoms est à la peine et pèse sur la tendance : France Telecom lâche 1.9% et Vivendi 1.3%, tandis qu’EDF a toujours du mal, perdant 1.7% encore aujourd’hui. A la hausse, Lafarge progresse de 1.7%, devant Solvay et Alstom à +1.2%.

Côté forex et matières premières enfin, l’euro se stabilise à 1.3064 (-0.06%), tout comme le baril de brut à 87.9$. Seule l’once d’or poursuit son repli de ces derniers jours, cédant 0.2% supplémentaires à 1690$, se rapprochant toutefois de niveaux intéressants mentionnés dans mon analyse d’hier.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.