Mi-séance CAC : net rebond technique

Après 7 séances de repli sur 9, après avoir comblé les 3 derniers gaps haussiers et s’être approché de la zone de support des 3365, le CAC opère aujourd’hui un net rebond technique, bien aidé par le redressement en fin de séance hier des places américaines.

Dès l’ouverture, le ton était d’ailleurs donné, avec un début de séance au dessus des 3403 (point bas du jour d’ailleurs), correspondant au seuil limite de la tendance baissière intraday comme indiqué dans notre analyse d’hier soir. Le CAC bute toutefois sous la résistance des 3420 pts, correspondant également à la R1j issue de la méthode des points pivots, même s’il travaille actuellement ce seuil, puisqu’il s’affiche à l’instant à 3422 pts, en hausse de 1.2%.

On attendra un net franchissement pour confirmer le rebond technique, et envisager un retour sur les résistances suivantes au niveau des 3445/3450, puis des 3460.

A la baisse, seul un retour sous les 3400 pts mettrait en danger le rebond actuel, et risquerait de ramener le CAC sur les plus bas d’hier et la zone des 3365.

Côté valeurs du CAC, c’est Lafarge qui s’affiche en tête de l’indice, avec un gain de 5.3%, devant Technip à +3.5% et Arcelor à +3.2%. Peugeot et Renault ne sont pas loin derrière. A la baisse, EDF et France Telecom ferment la marche, respectivement avec -0.3% et -0.2%, Total évoluant elle à l’équilibre.

Côté devises et matières premières enfin, l’euro semble vouloir repartir de l’avant : il progresse de 0.35% à 1.3346$, et s’attaque de nouveau à notre résistance baissière rouge.

Le baril de brut lui se stabilise, après son net repli de la veille : il gagne un modeste 0.1% à 103.2$, mais a cassé par le bas le petit triangle au sein duquel il évoluait. Nous vous proposerons une petite mise à jour de notre dernière analyse du pétrole dans l’après-midi. Enfin l’once d’or regagne 0.3% à 1665$, toujours dans une configuration relativement incertaine.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.