Mi-séance CAC : les 3500 menacés

La bourse de Paris poursuit ses hésitations, sur fond toutefois baissier. Après le rebond d’hier, le CAC repart en effet aujourd’hui à la baisse, cédant actuellement 0.78% à 3504 pts. Les 3500 ont même été enfoncés ce matin, pour un plus bas sur les 3490, avant que le marché ne se reprenne un peu et ne revienne au dessus des 3500.

La configuration du CAC reste donc à la fois fragile et indécise, sachant que sous les 3500, on retrouve à proximité un certain nombre de supports : les 3490, point bas de jeudi dernier, les 3475/3480, mais également la MM20 voir la zone des 3460/3465.

Pas simple donc de se précipiter à la baisse, d’autant que le Dax et les US restent sur une configuration globalement haussière (ce qui n’exclue pas une consolidation dans les prochaines heures).

Pour cet après-midi, on surveillera en tout cas une éventuelle relance baissière, en cas notamment de cassure des 3490. A la hausse, un retour au dessus des 3420/3425 permettrait d’envisager un nouveau test du gap baissier de mardi.

Côté valeurs du CAC, c’est Peugeot qui s’affiche en tête, avec un gain de 2.2% après la vente de Gefco, à égalité avec Accor. EADS complète le podium, avec un gain de 1.4%. A la baisse, Total semble affecté par le lourd repli du pétrole hier, et perd 2.4%. Les financières restent également à la peine et pèsent aussi sur le CAC : la Société Générale cède 2.1% et BNP Paribas 2%, le Crédit Agricole arrivant juste après avec un repli de 1.8%.

Enfin côté forex et matières premières, l’euro est de retour sous les 1.30$, cédant 0.7% à 1.2954$, et confirmant le rôle de résistance de la zone des 1.30/1.32$ évoqué dans ma dernière analyse. Le pétrole reste à la peine après son plongeon de la veille : il cède encore 0.5% à 91.5$ le baril de brut. Enfin l’once d’or est également à la baisse, perdant 0.4% à 1762$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.