Mi-séance CAC : la bourse de Paris reste hésitante

Malgré le signal haussier prometteur envoyé hier par le CAC, j’ai indiqué hier soir qu’il s’agissait de rester méfiant, au moins tant que les 3460/3465 n’étaient pas franchis.

En testant peu avant l’ouverture les 3460, et en ouvrant juste en dessous avant de rapidement revenir sur la zone des 3440, le marché a confirmé le rôle de résistance de cette zone des 3460/3465. Il est même revenu s’appuyer en fin de matinée sur les 3430/3435, puis sur les 3425, avant de revenir à l’instant sur les 3432 (-0.63%).

D’un point de vue graphique, le CAC est de retour sur une zone délicate. En cas de rupture des 3420/3425, il faudra s’attendre à un retour en direction des 3405 puis des 3395. A la hausse, seul un retour au dessus des 3445 permettrait de relancer un peu le marché, même si ce n’est donc réellement qu’au dessus des 3460/3465 que le CAC retrouverait une réelle orientation haussière.

Côté valeurs du CAC, Véolia se distingue à la hausse avec un gain de 3.1%, loin devant le secteur bancaire, avec Crédit Agricole en hausse de 0.8%, Société Générale à +0.7% et BNP Paribas et Axa à +0.6%. Ce sont d’ailleurs les seules valeurs du CAC40 en hausse à la bourse de Paris. Pour le reste, tout est dans le rouge, avec notamment Accor en repli de 2.2%, EADS à -2% ou encore Carrefour et Vallourec à -1.8%.

Côté devises et matières premières enfin, peu de mouvements : l’euro reste stable à 1.2590$, le baril de brut ne cède lui que 0.1% à 96.85$, tandis que l’once d’or s’approche des 1700$ à 1693$, après s’être affranchie ces jours-ci de la résistance violette et même du haut du canal vert… (cf. ma dernière analyse. Je vous proposerai une mise à jour rapidement sur FSC).

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.