Mi-séance CAC : la bourse de Paris de nouveau en repli, mais reste solide

La bourse de Paris s’affiche en repli pour le troisième jour consécutif, mais reste solide, notamment face à la détérioration de la tendance sur les marchés américains ou encore sur le DAX. Le rattrapage évoqué à plusieurs reprises ces dernières semaines est-il en marche ?

A regarder en tout cas l’évolution des marchés américains ces derniers mois au regard des variations du CAC, on note un léger mieux du côté de ce dernier.

Pour en revenir à la séance du jour, le CAC ne cède en tout cas actuellement que 0.16% à 3402, restant pour l’heure au dessus de l’importante zone de soutien des 3385/3390, avec un plus bas sur 3393 pour l’instant, chaque incursion baissière se soldant pour l’instant par des réactions haussières assez nettes. Reste quand même à transformer l’essai en s’éloignant de la zone actuelle de support. Cela passera par le franchissement des 3415, avec confirmation ensuite au dessus des 3440.

Gare par contre à une cassure des 3385/3390, qui pourrait envoyer le CAC sur l’oblique haussière verte, située autour des 3370 (attention, tracé peu précis : le point de support pourrait se situer entre 3360 et 3375).

Côté valeurs du CAC, Alcatel poursuit sur la lancée de son vif rebond d’hier, prenant 3.5% supplémentaires. Vallourec confirme également son rebond d’hier, avec un gain de 3.3%, devant L’Oreal qui se reprend de 1.9%. A la baisse, le Crédit Agricole souffre par contre d’importantes prises de bénéfices après la publication de ses résultats : le titre plonge de 6.2%. Axa suit de loin avec un recul de 2.5%, tandis qu’Alstom plie de 2%.

Côté Forex et matières premières enfin, l’euro poursuit son repli consécutif à la cassure des 1.282$, cédant 0.2% supplémentaires à 1.2718$, se rapprochant d’une intéressante zone de support mentionnée dans mon analyse de ce matin. Le pétrole est également en léger repli de 0.1% à 84.9$ le baril de brut. L’once d’or enfin reste stable à 1732$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.