Mi-séance CAC : changement de ton sur les marchés

Il faut remonter à début janvier pour trouver la trace d’un repli équivalent à celui enregistré aujourd’hui à mi-séance par le CAC, puisque ce dernier cède actuellement 1.7% à 3428 pts.

Pourtant, en ouvrant ce matin sur les 3475, le CAC parvenait à préserver ses principaux supports. Mais après un premier appui rapide sur les plus bas d’hier, et une tentative de rebond avortée, le CAC enfonçait les 3460/3465 dès 9h30. Dès lors, la messe était pratiquement dite, même si on notera quelques hésitations de part et d’autre des 3460 jusque vers 10h15. S’en suivra une nouvelle accélération baissière jusqu’au support des 3440 (horizontale + MM20), pour une pause d’une demi-heure et une nouvelle phase de repli en direction des 3430 puis de la zone des 3420, correspondant au haut du gap du 17 février et à la base de notre support haussier violet.

Une zone qui sera très intéressante à surveiller pour la suite de la séance, même si la violence de la chute n’est pas de très bon augure pour l’évolution des prochains jours. Et ce d’autant plus que le gap des 3393 devrait se rappeler au bon souvenir des investisseurs.

En conséquence de quoi les acheteurs devront rapidement réagir au contact du support violet pour renvoyer le CAC au delà des 3460/3465, sous peine de voir le marché poursuivre son repli dans les prochaines heures, en direction des 3412 et 3393. En dessous, on pourra même évoquer la zone des 3360/3370, renforcée par la Bollinger inférieure.

Côté valeurs du CAC, seule Alcatel évolue dans le vert, avec une hausse de 0.7%. Pour le reste, on retrouve quelques poids lourds parmi les plus faibles replis, ce qui permet de limiter la casse sur l’indice : Sanofi ne cède « que » 0.4% et Total 0.6%. On note également Bouygues, GDF Suez ou Danone parmi les titres les moins attaqués.

A l’inverse, le secteur bancaire souffre, avec un repli de 3.8% pour la Société Générale et le Crédit Agricole, BNP cédant 3.1%. Mais c’est Peugeot qui occupe la dernière place de l’indice, avec la confirmation de son augmentation de capital pour 1 Milliard d’euros : le titre cède 4.3%.

Côté devises et matières premières enfin, le rouge est également de mise, avec un euro qui recule de 0.6% et revient à 1.3135$. Même tendance pour le pétrole, le baril reculant de 1% à 106$, tandis que l’once d’or est de retour sur une importante zone de soutien, évoquée dans notre analyse d’hier : le métal jaune cède 1.2% à 1685$ l’once.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.