Clôture CAC : 3362 (-3.58%) – Un parfum de 2011…

La volatilité s’est brutalement réveillée aujourd’hui, après plusieurs semaines d’évolution aussi calme que régulière : en une séance, le CAC a déjà reperdu 1/3 de ce qu’il avait péniblement gagné depuis le début de l’année. Il faut remonter au 1er novembre 2011 pour trouver trace d’un repli plus violent : le CAC avait alors cédé plus de 5%, avec l’annonce du référendum en Grèce. En 2012, le plus fort repli n’était jusqu’à maintenant que de 1.6%.

Mais voilà, malgré une ouverture ce matin en léger repli, sur la zone des 3475, qui ne laissait pas présager d’une telle issue, le CAC a rapidement accentué son repli, cassant dès 9h30 notre petit support orange et point bas d’hier. Dès lors, la baisse était enclenché. Mais elle sera bien plus violente que ce à quoi on pouvait raisonnablement s’attendre. Les supports successifs, sur 3440, puis 3420/3430, ont bien tenté de soutenir le marché, mais on notera tout au plus des périodes de stabilisation, le plus fort rebond technique intraday relevé n’étant que d’une dizaine de points : une misère au regard d’une amplitude journalière de plus de 100 pts!

Au contraire, la cassure des 3430 va même entraîner une vraie purge, avec 1% de perdu en une demi-heure et le comblement direct du gap du 17 février. Là encore, le CAC ne parviendra tout juste qu’à se stabiliser, avant de plonger de nouveau, sur les 3380, avant de plonger sur les 3370 peu avant la clôture, pour perdre 10 pts de plus sur le fixing !

Que penser de ce repli d’un point de vue technique ? Nous tenterons de revenir demain dans la journée sur une vue MT/LT et une petite comparaison avec une configuration ressemblante. A plus court terme, s’il est clair que la bougie du jour laissera des traces, il s’agit de relativiser.

Dans les marchés baissiers, il n’est pas rare d’assister à de violents rebonds. Dans les marchés haussiers, c’est l’inverse. Il est en tout cas étonnant de voir le nombre d’investisseurs qui attendaient ce repli, et semblent d’un coup s’inquiéter ou paniquer devant la vigueur de ce dernier. Certes, en une seule séance, nous sommes de retour sur les niveaux de clôture du 1er février. Mais il s’agira de voir d’ici une ou deux séances la réelle portée de ce repli.

Graphiquement, il est clair que le signal est négatif : cassure du petit support orange, cassure de la MM20 et des 3440, cassure des 3420/3430 et de la base du canal haussier violet, invalidation du gap haussier du 17 février, et retour direct sur l’horizontale des 3360! On pourra même mentionner la cassure d’un support bleu clair ajouté aujourd’hui.

Pour autant, au regard de la hausse de ces dernières semaines, le repli du jour, certes violent, ne fait que ramener le marché qu’à proximité de la Bollinger inférieure (pas d’exagération statistique dont ici), dans un mouvement de simple pull back sur des résistances précédemment franchies et devenues support. On n’oubliera pas non plus le gap résiduel des 3231 pts, qui coïncide d’ailleurs avec le niveau de retracement des 31.8% de Fibonacci.

Nous ne sommes donc pour l’heure que dans un simple mouvement de consolidation baissière, dont la violence a sans doute été exagérée par la très faible volatilité qui avait précédé : de nombreux stops ont du sauter, accélérant d’autant le mouvement.

Pour demain et les prochains jours, l’avantage est que le marché nous a laissé des seuils relativement clairs à surveiller. En cas de poursuite du repli tout d’abord, on trouvera une première zone de support au niveau des 3340 (+/- 5 pts), correspondant à une horizontale MT, au bas de la zone médiane du canal marron, à la Bollinger inférieure et à la MM50.

Si une rupture est possible en intraday, ce n’est qu’en cas de confirmation en clôture que le marché pourrait poursuivre son repli, en direction d’un possible support haussier bleu clair sur 3290 (à confirmer), avant donc la fameuse zone de soutien des 3230/3250. C’est cette zone qui constitue pour l’heure le principal objectif de cette phase de consolidation.

Mais après une telle chute, un rebond technique se fait probable, ou tout du moins une stabilisation, d’autant que la zone des 3340/3360 constitue une zone de soutien non négligeable. C’est notre scénario privilégié.

A la hausse, si les 3380/3390 constitueraient le service minimum, on peut envisager un pull back sur la zone des 3400/3405, correspondant à notre médiane bleu clair, renforcée par l’oblique en pointillés marron. L’objectif principal d’un rebond technique serait toutefois la zone des 3420, correspondant au haut de l’ex gap du 17 février, à la médiane de la bougie du jour et à la MM20. A noter enfin demain l’oblique violette qui sera demain sur 3425/3430.

Ce n’est qu’au delà qu’on pourrait envisager une réelle reprise en main du marché par les acheteurs. Ce n’est pas l’option privilégiée, du moins dans l’immédiat.

Synthèse des tendances :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Baissière (3410)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Neutre (3340 – 3525)* – biais baissier sous 3420
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Haussière (3220)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Baissière (3600) – surveiller également le canal orange vers 3640
Tendance LT (à quelques années) : Baissière (3760) – biais neutre au dessus des 2450

* changements depuis notre dernière analyse

Scénarios CAC :

Chaque jour, nous essayons, en fonction de la configuration du marché, de vous proposer deux scénarios (parfois un ou trois), en général l’un haussier, l’autre baissier (sans qu’ils soient forcément incompatibles ou opposables), afin de vous aider à mettre en pratique nos analyses dans une optique intraday ou très court terme, mais également à apprendre à gérer vos positions. Pour plus d’informations sur ces scénarios, nous vous invitons vivement à lire notre page « Comment investir sur le CAC et suivre nos scénarios« .

Aujourd’hui : Notre scénario baissier, enclenché le 1er mars, a fini par voir ses objectifs atteints. La plus value est de 57 pts. Nous n’avons plus ce soir de scénario en cours.

A noter que le scénario vendeur évoqué sous 3460 (pour ceux qui n’auraient pas eu le scénario 2 du 1er mars en cours) a également très bien fonctionné.

Pour mercredi :

Scénario 1 :
Achat : 3341 (avant 16h30, et uniquement en cas de gap haussier d’ouverture)
Objectif 1 : 3362
Objectif 2 : 3399
Seuil d’alerte : 3320
Stop : 3220 (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : 3401 (avant 11h30)
Objectif 1 : 3387
Objectif 2 : 3341
Seuil d’alerte : 3420
Stop : 3530 (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.