Clôture CAC 10/02/12 : 3373 (-1.51%) – Petit gap de retournement ?

CAC-100212En ouvrant un gap baissier directement sous les 3410, et même sous les 3400, testant dans la foulée la zone de support des 3380/3385 dès les premières minutes de cotation, le CAC a envoyé un signal clair de retournement. Un signal qui a même été confirmé en matinée par les échecs consécutifs du marché à combler son gap d’ouverture, le CAC butant à plusieurs reprises sous les 3410 sans jamais parvenir à repasser au dessus.

Au contraire, les acheteurs vont finir par s’épuiser, et lâcher du lest à mi-séance, précipitant le CAC sur les 3380 puis les 3365, frôlant l’oblique bleu clair. Au final, le CAC termine sur un repli assez net. Cela ne lui était pas arrivé depuis le 30 janvier.

Pour autant, si le décrochage a été clair à l’ouverture, on notera que le marché ne s’est pas réellement emballé non plus par la suite. La bougie, d’une amplitude d’une quarantaine de points, reste d’une dimension modérée et très similaire aux bougies précédentes.

Nous avons donc un signal de retournement, mais qui reste pour l’heure très maîtrisé, sans dégagements massifs. Au delà du gap d’ouverture, qui a pris les investisseurs par surprise, le CAC est finalement resté relativement mesuré, et semble s’inscrire pour l’instant plus dans un mouvement de consolidation que de réel retournement, d’autant que nous avons pléthore de supports à proximité.

A commencer par l’oblique bleu clair qui sera lundi sur 3370, renforcée par une petite horizontale au niveau des 3365/3370 et par l’oblique LT en tirets rouges. En dessous, on trouvera le haut de la zone médiane marron sur 3350/3355, renforcée par la MM20 et le S1j, avant l’horizontale des 3340 renforcée par le S2j. L’oblique verte sera elle sur 3325, avant enfin le bas de la zone médiane marron, renforcée par un possible support violet au niveau des 3295/3300. Bref, de quoi soutenir le marché en cas de nouvelle attaque des vendeurs.

On surveillera en tout cas avec intérêt le développement de cette consolidation. Pour l’instant, nous avons certes un petit gap baissier, mais les principaux supports TCT sont clairement préservés. On notera toutefois les Bollingers qui commencent à converger, et viennent confirmer l’essoufflement de la hausse de ces dernières semaines. A suivre…

Pour lundi, tant que le CAC restera sous les 3380/3385 (renforcés par le PP à 3383), la dynamique immédiate restera baissière, avec pour objectifs successifs les nombreux supports mentionnés plus hauts. La séance pourrait donc se montrer heurtée, à moins que dès l’ouverture, un signal clair de poursuite baissière ne soit donné.

A la hausse, le CAC pourrait aussi être tenté par un comblement du petit gap résiduel laissé ouvert ce vendredi sur 3409/3412, sachant que nous aurons avant cela la R1j sur le seuil psychologique des 3400. Ce n’est qu’au dessus des 3415 qu’on pourrait envisager une reprise haussière, ou tout au moins une consolidation plus horizontale, sachant que ce n’est qu’au dessus des 3440/3450 (R3j sur 3444) que le marché se relancerait à la hausse.

Synthèse des tendances :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Baissière(3415)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Haussière (3220)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Haussière (3110) – biais neutre sous 3415
Tendance MT (à plusieurs mois) : Baissière (3600) – surveiller également le canal orange
Tendance LT (à quelques années) : Baissière (3920) – biais neutre au dessus des 2450

* changements depuis notre dernière analyse

Scénarios CAC :

Chaque jour, nous essayons, en fonction de la configuration du marché, de vous proposer deux scénarios (parfois un ou trois), en général l’un haussier, l’autre baissier (sans qu’ils soient forcément incompatibles ou opposables), afin de vous aider à mettre en pratique nos analyses dans une optique intraday ou très court terme, mais également d’apprendre à gérer vos positions. Pour plus d’informations sur ces scénarios, nous vous invitons vivement à lire notre page « Comment investir sur le CAC et suivre nos scénarios« .

Aujourd’hui : Séance intéressante pour nos scénarios, puisque certes notre stop sous 3409 a été déclenché dès l’ouverture à 8 heures, mais nous avons pu sortir sans casse à 3408.5, concrétisant 8.5 pts de gains, soit 9.5 pts au total sur ce scénario pourtant en mode dégradé.

La chute qui a suivi a par ailleurs permis de remettre en selle notre scénario 2, mal en point encore hier, avec une sortie par prudence sur 3381. Cela nous permet de limiter notre exposition sur ce scénario lui aussi en mode dégradé, avec une perte limitée à 1.5 pts sur notre premier contrat. Notre second contrat se retrouve lui à nouveau dans le bon sens, mais nous n’avons pas de réelle marge de manoeuvre puisque notre premier contrat a été sorti avec une légère perte. Tout va donc dépendre de la préouverture et de l’ouverture du CAC (cf. ci-dessous). Nous abaissons également notre stop au dessus des 3420, pour nous prémunir d’un brusque retournement haussier.

Scénario 2 : (en cours, mode dégradé)
Vente : 3379.5 (07/02)
Objectif 1 : 3381 (touché le 10/02)
Objectif 2 : 3370 si ouverture/préouverture au dessus des 3370, 3353 si cassure des 3370 en ouverture/préouverture
Seuil d’alerte : N/A
Stop : 3420 (abaissé le 10/02)

Pour lundi : Attention au dossier grec, qui revient sur le devant de la scène et amène une dose d’incertitudes sur l’ouverture et la séance de ce lundi. Nous avons donc éloigné notamment l’entrée de notre scénario haussier, et resserré notre scénario baissier.

Scénario 1 :
Achat : 3301 (avant 16h30)
Objectif 1 : 3319
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : 3285
Stop : 3215 (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 3 : (en cours, mode dégradé)
Vente : <3365 (min 3364 et avant 16h30 si ouverture au dessus des 3365, min 3365 et avant 10h30 en cas de gap baissier)
Objectif 1 : 3353
Objectif 2 : 3327
Seuil d’alerte : 3385
Stop : 3455 (à abaisser dès que possible)

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.