Point hebdo US : la folle course en avant du Nasdaq

Les marchés américains n’en finissent plus de progresser, et notamment le Nasdaq, qui continue sa folle course en avant, avec 1.5% supplémentaires pris depuis mardi dernier, et 23.6% pris depuis la clôture du 19 décembre dernier! Après une pause insignifiante fin février/début mars, Wall Street est en tout cas clairement repartie de l’avant ces derniers jours, même si le Dow Jones perd clairement du terrain sur son compère technologique. Attention aux risques d’essoufflement…

Le Dow Jones a en effet connu une succession de 3 séances de repli, et même 4 séances sur 5 dans le rouge après le 15 mars. Une baisse toutefois attendue et même annoncée dans notre dernière intervention. Le bilan de ces 5 séances de repli reste toutefois bien modeste, puisqu’il ne se monte qu’à 1.5%… Mais ce retour sur la MM20 et la zone de soutien des 13030/13060 lui a fait prendre du retard par rapport au Nasdaq.

Avec le rebond de ce début de semaine, le Dow Jones confirme cependant sa tendance haussière de court terme, toujours inscrite au sein du canal marron, même si un double sommet pourrait voir le jour. Il faudra donc que le Dow Jones s’affranchisse des plus hauts de mi-mars sur 13290 pour envisager de nouveaux plus hauts, comme par exemple la zone des 13400 pts, où se situe une possible résistance tracée en violet.

Au delà, la voie serait alors largement ouverte pour une nouvelle accélération haussière en direction du haut du canal marron et de l’oblique MT verte, au delà des 13800 pts.

Restera naturellement à préserver les premiers niveaux de supports, garants de cette dynamique haussière de court terme. Le premier se situe au niveau des 13120/13160, et sera bientôt rejoint par la base du canal marron, encore aujourd’hui vers 13040, et par la MM20.

Tant que ces seuils tiendront, les acheteurs n’auront pas beaucoup de soucis à se faire. En dessous par contre,  et sous les 13000 pts notamment, une consolidation pourrait se mettre en place, même si on se méfiera d’un possible support haussier violet, renforcé par les médianes orange et bleu clair. Le Dow Jones sera même en dessous soutenu par le support vert foncé et la MM50.

Il faudra donc en fait enfoncer les 12900 pts pour voir se mettre en place une vraie consolidation baissière, en direction des 12750 dans un premier temps.

Pour l’investisseur de CT/MT, la problématique reste donc malheureusement toujours la même depuis de longues semaines : n’est-ce pas trop tard pour entrer sur le marché ? Le potentiel haussier court terme est-il plus important que le risque de repli ?

Notre comparaison avec la phase haussière de septembre 2010 à février 2011, dont nous vous parlons depuis début 2012, nous donne un objectif autour des 14000 pts pour la mi-mai, si le même timing et les mêmes proportions devaient être respectées.

Un scénario haussier conforté d’ailleurs par le franchissement des 13120, qui ouvre théoriquement la voie à un retour sur les plus hauts de 2007, au niveau des 14180, soit à peu de chose près notre objectif des 14000 pts…

Vu sous cet angle, il est bien sûr tentant de monter dans le train. Mais le scénario sera t’il celui là ? Quelle est la probabilité que nous assistions à un peu plus d’un an d’intervalle à deux mouvements jumeaux ? (à moins que ce soit essentiellement l’oeuvre de robots…).

Et quel est le potentiel de repli à horizon de quelques semaines à quelques mois ? Dans un premier temps, on pourrait donc envisager un retour sur l’horizontale des 12750 pts, qui a déjà soutenu le Dow début mars. Mais le potentiel réel d’une consolidation baissière sur les niveaux actuels se situerait plus vraisemblablement autour de la base du canal bleu clair ou au niveau de l’oblique rose et de la zone horizontale des 12300/12400 pts.

Un bilan qui commence à pencher en faveur du risque de repli, et rend bien délicat toute intervention à l’achat, sans parler de l’effet psychologique induit par l’importante hausse que nous venons déjà d’effectuer…

Côté Nasdaq, la hausse est même encore plus impressionnante que sur le Dow Jones, avec qui plus est une nouvelle accélération haussière ces derniers jours, et l’ouverture d’un 8ème gap haussier depuis la fin novembre…

On doit être sur un record, mais graphiquement, la tendance haussière ne souffre d’aucune faiblesse (si ce ne sont des indicateurs surachetés, mais on sait qu’ils peuvent le rester bien longtemps, plus longtemps que le vendeur à découvert ne sera solvable…). La Bollinger supérieure poursuit en tout cas sa folle course en avant, tout comme les MM20 et 50. Les canaux orange et marron se tirent même la bourre pour savoir lequel accompagnera la hausse du marché!

Non content de s’affranchir des plus hauts de la mi-mars, le Nasdaq s’est aussi affranchi hier lundi d’un objectif théorique autour des 3100 pts, et est même passé légèrement au dessus de la résistance vert clair, haut du canal haussier MT de même couleur.

De quoi envisager encore une poursuite haussière dans les prochains jours et prochaines semaines ? C’est possible, mais au delà des gaps haussiers qui ne semblent plus n’avoir aucun effet de rappel sur le marché, les niveaux atteints par le Nasdaq actuellement ont de quoi nous mettre en alerte.

Tout d’abord, le franchissement du canal MT vert clair est encore bien trop léger pour pouvoir être totalement validé. Ensuite, le Nasdaq est actuellement tout juste sur le haut du canal haussier CT marron. Enfin, il approche d’une résistance rouge théorique, née tout simplement de la sortie haussière du canal baissier de même couleur le 10 janvier dernier.

Nous sommes donc sur une zone qui pourrait servir de prétexte pour au moins quelques prises de bénéfices, et pourquoi pas plus ensuite. La méfiance est donc de rigueur, d’autant que le gap ouvert ce lundi n’a pas encore été testé.

Les prochaines séances pourraient donc être hésitantes, et un retour sur les 3090 et le gap de lundi entre 3071 et 3090 est envisageable, pour ne pas dire probable.

A la hausse, ce n’est qu’un franchissement de la résistance rouge autour des 13140/13150 (attention, seuil peu précis) qui permettrait de relancer une nouvelle fois la hausse et remettre à plus tard la consolidation tant attendue. Il ouvrirait alors la voie à une progression en direction des 3200 puis de la résistance bleue vers 3215/3220, avant une autre horizontale théorique au niveau des 3240.

A la baisse, ce n’est qu’une invalidation du gap de ce lundi qui placerait le Nasdaq en position de faiblesse, même s’il lui restera le support orange et la MM20 pour enrayer le repli. Sous ces niveaux par contre, un retour est attendu en direction de la zone des 3000 pts dans un premier temps, avant probablement au minimum la base du canal marron. Attention alors aux nombreux gaps haussiers qui pourraient se rappeler au bon souvenir des investisseurs.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.