Mi-séance CAC : l’envolée d’hier se confirme

S’il planait un petit doute hier soir, sur le risque d’assister à un brutal retournement de marché, à l’image du retournement de situation de début août, il semble qu’en cette mi-séance, les acheteurs peuvent être rassurés.

Le CAC s’affiche en effet en hausse de 1.16% à 3551 pts, dans une configuration intraday qui reste toujours très clairement haussière. Attention toutefois à plusieurs facteurs qui pourraient militer pour une pause ou une petite consolidation dans les heures à venir : les 3550 correspondent à peu de choses près à l’objectif théorique du franchissement des 3460 par rapport au point bas des 3770. Par ailleurs, le CAC a ouvert un petit gap haussier d’une dizaine de points, qui pourrait affaiblir rapidement le mouvement. Enfin naturellement, on s’approche désormais de plusieurs résistances importantes au niveau des 3575/3600 (cf. mon analyse d’hier soir). A l’approche du week-end, les opérateurs pourraient donc être tentés par quelques prises de bénéfices, à moins que le marché ne soit essentiellement animé par des vendeurs qui rachètent leurs positions…

Pour cet après-midi, on surveillera en tout cas la configuration intraday toujours haussière du CAC, et qui pourrait être relancée en cas de franchissement des 3560/3565. Alors le CAC devrait se diriger rapidement sur les 3575/3580, avant pourquoi pas les 3600. A la baisse, on surveillera toute cassure des 3538, qui risquerait par contre de lancer une petite consolidation, en direction notamment du gap de ce matin.

Côté valeurs du CAC, les financières poursuivent sur leur lancée d’hier : le Crédit Agricole gagne ainsi 7.9%, devant la Société Générale  à +5.1%. A noter Peugeot qui bondit de 5%, après pourtant un début de séance dans le rouge après l’annonce de sa sortie prochaine du CAC 40. Côté replis, on retrouve essentiellement des défensives, avec Pernod Ricard qui cède 1.9%, L’Oréal 1.4% et Essilor 0.6%.

Côté devises et matières premières enfin, on notera le signal fort sur l’euro, qui grimpe de 0.5% et revient au contact des 1.27$, au dessus donc de son oblique baissière moyen terme. Je vous proposerai sans doute ce week-end une mise à jour de ma dernière analyse sur l’euro. Le pétrole se reprend lui après sa chute surprise de la veille : le baril de brut regagne 1.2% à 95.8$. L’or enfin repasse légèrement sous les 1700$, cédant 0.3% à 1697$ l’once.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.