Mi-séance CAC : le marché plie de nouveau, sous le poids des bancaires

La réaction haussière d’hier était belle et prometteuse. Le CAC a d’ailleurs débuté la séance sur une saine consolidation autour des 3275, avant de revenir au contact de ses niveaux de clôture d’hier peu après 10h. Mais depuis, le repli n’a eu de cesse de s’amplifier, sous le poids notamment des valeurs financières. La zone de soutien des 3260 a ainsi été cassée, et le CAC est actuellement de retour sur la médiane de la bougie d’hier, sur 3245/3250.

Une zone travaillée depuis la mi-séance, et qui devra tenir bon pour entretenir la dynamique haussière née de la séance d’hier. Pour l’heure, le CAC cède quand même 1.37% à 3247 pts, et n’a pratiquement plus de marge de manoeuvre à la baisse.

Nous surveillerons donc avec attention la zone de soutien actuelle. En cas de rupture, le risque serait de revenir sur les 3230, puis pourquoi pas en direction des récents plus bas. A la hausse, seul un retour au dessus des 3265/3270 permettrait de replacer le CAC sur des rails un peu plus haussiers. A suivre.

Côté valeurs du CAC, seules trois parviennent à se maintenir dans le vert : Danone progresse de 0.9% après ses résultats, tandis que Pernod gagne 0.7% et Essilor 0.1%. A la baisse, Crédit Agricole souffre, avec un repli de 4.2%, juste devant Peugeot qui cède 4%, et la Société Générale à -3.8%.

Côté devises et matières premières enfin, seul l’euro accuse également un peu le coup, avec un repli de 0.35% à 1.308$, ne parvenant toujours pas à se décider par rapport à la zone des 1.30$ évoquée dans notre dernière analyse. Du côté du pétrole ou de l’or par contre, c’est le calme plat, avec un baril de brut inchangé à 104.2$ et une once également à l’équilibre, à 1650$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.