Mi-séance CAC : en zone d’incertitudes

Le CAC avait terminé la semaine dernière sur une belle note haussière et un retour à proximité de la zone de résistance des 3290, mais toujours coiffé par l’oblique baissière violette et la MM20.

Une divergence entre la tendance immédiate et la tendance très court terme qu’on retrouve ce matin, avec un CAC qui joue la prudence : après une ouverture en légère hausse, autour de la MM20 et de l’oblique violette justement (cf. notre analyse de clôture de vendredi), le CAC est en effet revenu prendre appui sur la zone des 3230/3250, en attendant peut être d’y voir plus clair avec l’arrivée des investisseurs américains. Le CAC cède actuellement 0.9% à 3237 pts, proche de ses plus bas du jour.

Wall Street consolide en tout cas pour l’instant en préouverture sa hausse de fin de semaine dernière, avec une évolution qui reste globalement horizontale, avec un très léger biais baissier. Rien en tout cas de tranché pour nous permettre d’envisager de façon très sereine l’évolution de cet après-midi.

On surveillera donc avec attention à la hausse la zone des 3255, dont le franchissement redonnerait un peu de tonus au marché. A la baisse, on se méfiera d’une possible cassure des 3230/3235, qui pourrait provoquer un retour en direction des 3170/3190, via les 3205/3215.

Côté valeurs du CAC, c’est Bouygues qui s’affiche en hausse de 1.1% après le détachement de son dividende, devant Véolia également à +1.1%, qui bénéficie d’un relèvement de recommandation. Enfin Crédit Agricole progresse de 0.6%, à l’image d’un secteur bancaire relativement résistant aujourd’hui. A la baisse, Renault cède 2.6%, devant Schneider et STMicroelectronics à -1.8%.

Côté devises et matières premières enfin, l’euro reperd un peu de terrain, cédant 0.3% à 1.3215$, tout comme le pétrole, avec un baril de brut en repli de 0.5% à 104.25$. L’once d’or parvient par contre à se maintenir à l’équilibre, à 1663$.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.