Wall Street : petite faiblesse ?

Si le discours de Trump a provoqué une belle accélération haussière, le soufflé semble en train de retomber. Simple consolidation ou premiers signes de faiblesse ?

Dow Jones :

Côté Dow Jones, le discours de Trump a été suivi d’un nouveau gap haussier (le 4ème depuis le 3 février !) et d’une belle accélération, avec même le franchissement de la première résistance bleue clair, marquant l’entrée dans la zone médiane d’un large canal haussier.

Une zone qui va vite toutefois repousser le Dow Jones, qui est actuellement de retour sur son gap de mercredi dernier. Un gap renforcé par une oblique orange, et qui pourrait jouer un rôle crucial à court terme.

En effet, entre son positionnement, sa taille, la hausse de volumes qui l’a accompagné, et le fait qu’il soit le 4ème consécutif en quelques semaines, il y a beaucoup d’éléments pouvant laisser penser qu’il s’agit d’un gap d’essoufflement, prélude à une consolidation plus ou moins marquée.

Reste à confirmer, et c’est ce que nous surveillerons pour les séances à venir, avec comme seuil clé la zone des 20840/20850, correspondant au bas du gap de mercredi dernier et à l’oblique orange.

Une cassure en clôture de ces niveaux validerait un signal de repli et un retournement potentiel, direction l’oblique rouge et la MM20 dans un premier temps. Mais on n’oubliera pas les 3 autres gaps haussiers laissés ouverts depuis le début du mois de février, dont le comblement impliquerait une cassure du support rouge, et un repli potentiel en direction des 20.000 pts.

A contrario, un appui sur le gap de mercredi et une reprise au dessus des 21000 pts pourrait relancer les acheteurs. Il faudra toutefois s’affranchir des plus hauts de la semaine dernière pour envisager une nouvelle jambe de hausse.

Scénarios des semaines précédentes :

Je vous avais proposé la semaine dernière un nouveau scénario de vente, sur la zone des 21000 pts et de l’oblique bleu clair, dans une configuration presque parfaite puisque précédée d’un gap haussier, comme envisagé la semaine dernière.

Il a été enclenché dès mercredi, et mon seuil d’alerte a même été soulevé de quelques points dans la foulée. Compte tenu toutefois du reflux en clôture, et du gros gap haussier ouvert le matin même, j’ai décidé de ne pas tenir compte de cette alerte. C’est l’un des avantages de cette approche par rapport à un stop.

L’objectif 1, situé sur 20852, n’a par contre toujours pas été atteint. Il s’agit d’ailleurs à quelques points près du bas du gap de mercredi dernier (même si mon analyse a été rédigée mardi soir). Le Dow Jones étant en phase de test de ce gap, et par prudence du fait que notre seuil d’alerte a été soulevé, je positionne un stop au dessus des 20971 pour la moitié de ma position, au cas où cet objectif ne serait pas atteint et pour réduire notre exposition, et un deuxième au dessus des 21020, pour éviter tout risque de sortie en perte. L’objectif 2 reste lui à définir.

Scénario 2 :
Vente : 20998
Objectif 1 : 20852
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : 21152 (soulevé le 01/03)
Stop : 20971 (pour une moitié de la position et tant que l’objectif 1 n’est pas atteint), et 21020 pour l’autre moitié.

Scénarios pour la semaine à venir :

La hausse est naturellement déjà bien trop engagée pour tenter de prendre le train en route. A la baisse, compte tenu de la position en cours, on ne tentera pas de nouvelle prise de position. Ceux qui ne sont pas en position pourront toutefois tenter quelque chose soit sur nouvelle tentative de rebond tant que le gap de mercredi dernier tient bon, soit en cas d’invalidation de ce même gap.

Scénario 1 :
Achat : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 3 :
Vente : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

 

Nasdaq Composite :

Côté Nasdaq, l’accélération post discours de Trump aura été moins impressionnante que sur le Dow Jones, même si elle a été elle aussi précédée d’un gap. La résistance vert foncé n’aura du coup été qu’effleurée, et dès le lendemain, nous étions de retour sur le gap en question, avec un quasi comblement (à 1 pt près). Il faut dire que, comme expliqué la semaine dernière, cette résistance vert foncé est une résistance majeure, peut être pas très précise, mais qui est issue de parallèles en place depuis près de 40 ans… Excusez du peu ! Je vous invite pour cela à relire mon analyse de mardi dernier.

Toujours est-il que cette dernière a provoqué un assez net reflux, avec un comblement complet du gap dès vendredi, et une invalidation ce lundi, confirmée ce mardi. Le Nasdaq s’accroche toutefois encore à la base de son petit canal haussier bleu clair, soutenu d’ailleurs par la MM20.

Attention cependant au risque de cassure dès ce mercredi, qui pourrait nous envoyer un premier signal baissier depuis un moment, avec pour objectifs le petit gap du 13 février, avant potentiellement l’oblique violette et la Bollinger inférieure. A terme, un tel repli pourrait toutefois nous conduire jusqu’à l’oblique bleue vers 5650.

A la hausse, un retour au dessus des 5860 redonnerait par contre un peu d’air aux acheteurs, direction de nouveau l’oblique verte. Un seuil qui devrait malgré tout être bien compliqué à franchir sans une consolidation préalable digne de ce nom.

Scénarios des semaines précédentes :

Pas de réussite pour mon scénario vendeur sur 5920 (oblique verte), puisque le Nasdaq ne s’est hissé que sur les 5911. Dommage, car l’objectif 1 sur 5870 aurait été atteint dès le lendemain, plaçant notre scénario à l’abri…

Scénarios pour la semaine à venir :

Comme pour le Dow Jones, il me semble trop tard pour prendre le train de la hausse (en tout cas d’un point de vue Money Management et gestion du risque, entre potentiel haussier et positionnement du stop). Par contre, je ne renouvelle ma vente à l’approche de l’oblique verte et à contre tendance, pour jouer l’exagération haussière actuelle et l’importance des niveaux atteints.

Scénario 1 :
Achat : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : 5920
Objectif 1 : 5870
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : 6031
Stop : 6311 (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site