Wall Street : joli trou d’air

Malgré quelques appels à la vigilance, rien ne laissait entrevoir le plongeon auquel nous avons assisté mercredi dernier. Un plongeon toutefois vite rattrapé par une étonnante reprise de Wall Street, de retour à peu de choses près sur ses niveaux de mardi dernier. Simple trou d’air sans lendemain, ou première alerte ?

Dow Jones :

Côté Dow Jones, la vitesse de la chute de mercredi dernier a été impressionnante, avec l’ouverture d’un gros gap baissier et le comblement dans la foulée des deux gaps haussiers de fin avril. Mais alors qu’on aurait pu penser à un vrai signal baissier, il n’aura fallu que quelques séances pour remonter la pente, et combler puis invalider le gap baissier de mercredi dernier !

Un signe de force étonnant, et qui tranche avec la léthargie dans laquelle était plongé le Dow Jones avant ce trou d’air. Allons-nous d’ailleurs replonger dans cette léthargie, ou au contraire en profiter pour retrouver un peu de volatilité ? A la lecture des volumes, la première option semble vouloir s’imposer. Mais ce trou d’air de la semaine dernière a sans doute laissé quelques traces, avec potentiellement à la fois un peu plus de nervosité chez les opérateurs, et en même temps sans doute quelques vendeurs piégés par ce faux départ.

Je ne serai donc pas étonné que nous assistions à une prochaine tentative haussière, alimentée par ceux pris à revers et qui devront retourner leur veste, de gré ou de force.

La période actuelle reste en tout cas marqué par de nombreuses incertitudes, et tous les scénarios restent crédibles, d’un retour dans l’étroit range dans lequel nous étions coincés, le récent trou d’air ayant juste été l’occasion d’aller combler deux gaps un peu gênants, à une reprise de la hausse, après justement le comblement des deux gaps d’avril et une consolidation horizontale qui dure depuis 1 mois maintenant, à une rechute, le trou d’air de mercredi dernier étant un premier signal d’alerte et test du marché par les vendeurs.

N’oublions pas non plus la faiblesse du Dow Jones par rapport au Nasdaq et même au SP500, qui auraient eux pour le coup besoin d’une consolidation baissière un peu plus durable que ce simple trou d’air.

On surveillera donc attentivement les prochains mouvements d’humeur du Dow Jones. A la hausse, un franchissement des 21050/21070 devrait relancer le mouvement haussier, alimenté par les vendeurs piégés par le faux signal de mercredi dernier. Alors nous pourrions rapidement revenir sur les plus hauts de fin février, avant pourquoi pas de nouveaux sommets, même si on restera vigilant face au risque de faux signal.

A la baisse, c’est plus compliqué, car seule en fait une cassure du plus bas de la semaine dernière enverrait a priori un signal baissier, et encore. Car nous pourrions très bien être dans un fanion, au choix délimité par les tracés violet, ou par la résistance violette et le support vert… Faites vos jeux…

Scénarios des semaines précédentes :

Je ne vous avais pas proposé de scénarios compte tenu de la complexité de la configuration actuelle, entre dérive latérale et sous-performance, et risque de faux signal. Bien m’en a pris.

Scénarios pour la semaine à venir :

Le marché reste compliqué et dangereux. Il pourrait être tentant de jouer une reprise de la hausse, mais la faiblesse du Dow par rapport aux autres indices rend un tel scénario dangereux, car une consolidation sur le Nasdaq et/ou le SP pourrait intervenir à tout moment, entraînant probablement le Dow Jones dans son sillage. Quant à un scénario vendeur, il est encore trop tôt pour se prononcer, les acheteurs étant encore bien présents comme en témoigne le récent faux départ baissier.

Scénario 1 :
Achat : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

 

Nasdaq Composite :

Côté Nasdaq, on retrouve naturellement le trou d’air de mercredi dernier, mais il est étonnant de voir que ce dernier aura simplement ramené le marché sur son deuxième gap haussier de fin avril et sur l’oblique verte, sans même que ce gap ne soit comblé !

Un étonnant signal de force, que l’on retrouve dans la rapidité avec laquelle le Nasdaq est reparti de l’avant, effaçant non seulement le morubozu de mercredi dernier mais comblant également le gap baissier ouvert pour l’occasion, et qui avait pourtant tout d’un gap de rupture.

Pour l’anecdote, on notera que ce gap baissier n’a toutefois pour l’instant pas été invalidé, mais pour seulement 1 point… Appréciez la précision du marché ! A quoi s’attendre pour la suite ?

Comme sur le Dow Jones, toute la question est de savoir si ce trou d’air n’était qu’une fausse alerte, qui aura toutefois permis aux indicateurs de souffler un peu et à quelques vendeurs de se faire piéger pour redonner du carburant à la hausse en cours, ou s’il s’agit d’un premier coup de semonce, montrant avec quelle violence le marché est capable de plonger.

Pour l’heure, à l’image de la première tentative baissière du 21 mars, cette chute ne semble pas vouloir avoir de suite, et pourrait permettre au contraire de redonner du carburant à la hausse. Mais attention malgré tout aux résistances en approche, aux gaps qui restent à combler, à une hausse de fond qui dure depuis de longs mois et repose entre autre sur un certain nombre d’espoirs qui tardent à se concrétiser, et à l’entrée dans une période traditionnellement plus délicate sur les marchés.

Pour les prochaines séances, nous surveillerons en tout cas l’invalidation du gap baissier de mercredi dernier, et surtout le franchissement éventuel du plus haut des 6170, même si le Nasdaq pourrait rapidement se heurter à la résistance orange vers les 6200 pts. Une accélération en direction de l’oblique vert clair n’est toutefois pas à exclure.

En cas de rechute, et comme sur le Dow Jones, il faudra par contre attendre un peu avant d’y voir plus clair. Une cassure de l’oblique marron puis de l’oblique vert foncé serait un premier signal d’alerte. Mais nous aurions encore en soutien les gaps de fin avril et l’oblique haussière orange. Seul un retour sous les 5920/5930 enverrait donc a priori un réel signal de retournement, avec comme premier objectif la base du canal haussier vert clair.

Scénarios des semaines précédentes :

Je ne vous avais pas proposé de scénario, en raison d’un mouvement haussier déjà bien engagé pour prendre le train en marche, et de la difficulté de trouver un bon point de vente à contre-tendance. Bien m’en a pris, car cette chute était l’occasion rêvée pour se faire piéger.

Scénarios pour la semaine à venir :

Même analyse que la semaine dernière : il est sans doute trop tard pour vouloir prendre le train de la hausse. Quant à vouloir être contrarien ? Sur quel niveau passer vendeur ? La résistance orange pourrait être une option, mais elle est encore jeune et trop proche du récent sommet. Quant à la résistance vert clair, elle est un peu trop lointaine. On attendra donc une nouvelle exagération haussière et un pic de volumes, pour éventuellement tenter une vente à contre tendance.

Scénario 1 :
Achat : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site