Wall Street : divergence…

La divergence entre le Dow Jones et le Nasdaq évoquée depuis 2 semaines déjà se confirme, avec un Dow Jones qui poursuit sa dérive latérale quand le Nasdaq reste orienté à la hausse. Lequel finira-t-il par l’emporter sur l’autre ?

Dow Jones :

Côté Dow Jones, il n’y a pas grand chose à ajouter par rapport à mon analyse de la semaine dernière, avec une clôture ce mardi quasiment sur les niveaux de mardi dernier (à 4 pts près…), et une volatilité qui reste faible. A noter juste jeudi dernier une tentative de comblement du second gap haussier de fin avril, qui reste toutefois ouvert pour 6 petits points.

Cette tentative et la bougie formée sont autant de facteurs positifs, mais que le Dow Jones n’aura pas réussi à convertir en une reprise haussière, du moins pour l’instant.

En même temps, quand on voit la faiblesse du Dow Jones par rapport au Nasdaq et même au SP500, on est en droit de se poser la question de savoir si le Dow va finalement repartir de l’avant, ou si une consolidation qui se fait de plus en plus probable du côté des autres indices ne va pas finir par provoquer un retournement baissier du Dow.

Pour l’instant toutefois, la tendance reste haussière, et soutenue par la MM20. Pas d’inquiétude donc particulière à avoir pour l’instant, mais une réelle vigilance malgré tout. Toute clôture sous la MM20 suivie d’une invalidation du second puis surtout du premier gap haussier nous enverrai un signal négatif, qui pourrait se traduire par un rapide retour en direction des 20150, avant pourquoi pas la zone des 20000.

A la hausse, un net retour au delà des 21050/21070 pts nous donnerait par contre un signal globalement haussier, qui serait confirmé par le franchissement des plus hauts des 21170, avec comme premier objectif tangible la résistance orange autour des 21600 pts.

Scénarios des semaines précédentes :

Je ne vous avais pas proposé de scénarios compte tenu de la complexité de la configuration actuelle, entre dérive latérale et sous-performance. Aucun n’a donc naturellement pu être enclenché 🙂

Scénarios pour la semaine à venir :

Il serait tentant de jouer une sortie du range actuel. La faiblesse du Dow Jones rend toutefois délicate une tentative de trade haussier, tandis que les deux gaps haussiers rendent hasardeuse une tentative vendeuse sous les récents plus bas. Je m’abstiens donc une nouvelle fois.

Scénario 1 :
Achat : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

 

Nasdaq Composite :

Côté Nasdaq, malgré quelques petites hésitations jeudi dernier, la hausse se poursuit, toujours de façon hésitante par contre, avec de nombreux dojis ou bougies assimilées à des dojis. Le début de cette semaine semble toutefois vouloir marquer une relance de la hausse, en direction de la borne haute du canal haussier vert clair.

Comme indiqué la semaine dernière, le fait que cette progression reste malgré tout mesurée et s’effectue de façon progressive reste le meilleur moyen pour qu’elle dure. J’évoquais par ailleurs il y a deux semaines la possible formation d’une bulle, alimentée en autre par des flux financiers en provenance de l’obligataire. C’est à suivre (même si on peut se demander pourquoi ces flux ne profitent pas au Dow Jones).

En attendant, la hausse en direction de l’oblique verte, déjà au dessus des 6300 pts, se poursuit, et rien n’indique que le Nasdaq est prêt à se retourner, même si on n’oubliera pas les deux gaps ouverts fin avril, ni les très nombreux autres laissés ouverts ces derniers mois, qui peuvent toujours brutalement se rappeler à notre bon souvenir.

A la baisse, nous aurions une première alerte sous les 6075, puis surtout sous les 6050, niveau renforcé par la MM20 qui poursuit sa progression. En cas de cassure, les bulls pourront toujours compter sur l’oblique vert foncé vers 6020, mais la tentation serait grande d’aller chercher les deux gaps de fin avril, bientôt renforcés par une oblique bleue. Ce n’est en fait qu’en cas d’invalidation du premier gap, datant du 24 avril (gap « Macron »), puis de cassure de la première oblique bleue, que le marché pourrait se retourner, avec comme premier objectif la base du canal haussier vert clair.

Scénarios des semaines précédentes :

Je ne vous avais pas proposé de scénario, en raison d’un mouvement haussier déjà bien engagé pour prendre le train en marche, et de la difficulté de trouver un bon point de vente à contre-tendance.

Scénarios pour la semaine à venir :

Même analyse que la semaine dernière : la tendance de très court terme est nette, mais il me semble trop tard à court terme pour la jouer. Quant à vouloir être contrarien ? Sur quel niveau passer vendeur ? La résistance vert clair semble tentante, mais elle est un peu trop lointaine. On attendra donc une nouvelle exagération haussière et un pic de volumes, pour éventuellement tenter une vente à contre tendance.

Scénario 1 :
Achat : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site