Wall Street : attention signal baissier !

La situation semble être en train de se décanter à Wall Street, avec des indices qui ont envoyé d’intéressants signaux baissiers en ce mardi, avec des bougies rouges impressionnantes au regard des semaines précédentes. Pour quel(s) objectif(s) ?

Dow Jones :

Côté Dow Jones, après l’accélération haussière du 1er mars, et la formation d’un gap qui est très vite apparu comme un gap d’essoufflement, nous avons assisté à un lent retour sur la MM20 et l’oblique haussière rouge, testée ce lundi. Les choses se sont toutefois accélérées ce mardi, avec la brutale cassure de ces niveaux de soutien, et un plongeon en direction de la Bollinger inférieure et du gap haussier du 21 février, premier objectif mentionné en cas de repli…

Ce n’est donc pas un hasard si le Dow Jones est venu clôturer ce mardi soir directement sur les 20660 pts : il s’agit en effet du haut du gap haussier du 21 février dernier.

Nous voilà donc de retour sur les niveaux d’il y a un mois, et déjà 500 pts plus bas par rapport aux sommets du 1er mars. Reste maintenant à évaluer la portée de ce mouvement.

Compte tenu de la bougie formée aujourd’hui (même si elle est plus impressionnante encore sur le Nasdaq), il y a de fortes chances que nous allions voir plus bas. A commencer bien sûr par le bas du gap du 21 février, mais sans doute également la prochaine oblique orange, qui se situe non loin des 23.6% de Fibonacci. Juste en dessous, autour des 20300 pts, nous avons toutefois un autre gap haussier, datant du 13 février, et qui pourrait également se rappeler au bon souvenir des investisseurs. Puis viendra une horizontale, autour des 20130, avant l’importante zone des 19900/20000 pts, pour des raisons psychologiques bien sûr, mais aussi et surtout car elle correspond à la fois au range de fin 2016/début 2017, à un autre gap datant du 3 février, à une autre oblique orange, et aux 38.2% de Fibo… Excusez du peu !

Cette zone constituera donc un objectif potentiel majeur pour cette phase de repli… pour autant que tout se déroule « comme prévu ». Car on ne peut exclure un repli épidermique, et une brutale remontée en direction des récents sommets. Un tel scénario n’est bien sûr pas très probable, mais le repli est encore trop jeune pour être bien installé dans l’esprit des opérateurs.

On restera donc encore prudent quelques séances avant de valider totalement ce retournement de court terme.

Scénarios des semaines précédentes :

Mon scénario vendeur 2 enclenché début mars commence à prendre quelques couleurs. Après l’atteinte de l’objectif 1 la semaine dernière, et l’ajustement du stop au niveau des 21131, la récente accélération baissière est l’occasion d’abaisser de nouveau ce dernier au niveau des 21002 (on pourrait l’abaisser encore, mais c’est un peu prématuré). Quant à l’objectif 2, qui n’était pas fixé, nous avons deux options. Soit jouer la « prudence » (nous ne sommes quoiqu’il en soit plus en risque sur ce scénario), en visant par exemple la première oblique orange vers 20450, ou le gap du 13 février sur les 20300 pts, soit attendre patiemment de voir comment se développe cette phase de repli, sachant que le Dow Jones pourrait tout aussi bien revenir dans les prochaines semaines sur la zone des 20000 pts, voire même plus bas par la suite.

Si on regarde les retracements de Fibonacci par rapport au mouvement haussier en place depuis l’élection de Trump, nous pourrions très bien revenir sur la zone des 19915, correspondant aux 38.2%, d’autant que ce seuil correspond à un autre gap haussier, datant lui du 3 février, d’autant que ce niveau sera prochainement renforcé par une oblique orange. Je préfère donc attendre pour l’instant avant de fixer plus précisément notre objectif 2.

Scénario 2 :
Vente : 20998 (01/03/17)
Objectif 1 : 20852 (08/03/17)
Objectif 2 : zone des 20000 ?
Seuil d’alerte : N/A
Stop : 21002 (ajusté le 21/03/17).

Scénarios pour la semaine à venir :

La baisse semble tout juste s’enclencher. Il est donc trop tôt pour jouer un éventuel scénario haussier. Quant au scénario vendeur, nous restons sur notre scénario en cours. Les retardataires se feront par contre très prudents, car il est toujours délicat de prendre un train en marche… surtout quand on ne connaît pas avec précision la destination.

Scénario 1 :
Achat : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 3 :
Vente : …..
Objectif 1 : …..
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : …..
Stop : ….. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

 

Nasdaq Composite :

Côté Nasdaq, la bougie du jour est encore plus impressionnante que celle du Dow Jones, avec l’avalement baissier des 22 dernières séances boursières ! Autrement dit, ce sont les bougies de plus d’un mois de marché qui ont été « avalées » en une seule séance !

Le signal baissier est donc clair… même si on a de quoi rester un peu sur notre fin en clôture, puisque l’indice des technologiques est revenu clôturer sur la base de son canal haussier violet. Il reste donc en théorie un petit espoir pour les bulls. Compte tenu toutefois de la bougie formée, avec en prime une augmentation des volumes, je serais surpris que la baisse s’arrête en si bon chemin…

Et cela d’autant plus que nous avons plusieurs objectifs qui nous tendent les bras, et que malgré la nette baisse du jour, le Nasdaq a encore beaucoup de chemin à parcourir pour consolider la forte hausse de ces derniers mois.

Même si je ne suis pas un fan des ratios de Fibonacci, on notera que les 23.6% de retracement sont encore 80 pts plus bas, tandis que les 38.2% se trouvent eux à plus de 200 pts. Entre les deux, on notera une zone d’objectif qui me semble intéressante, avec autour des 5670 à la fois une horizontale issu des sommets intermédiaires de fin janvier, et une oblique haussière bleue.

N’oublions pas non plus l’importance de la résistance vert foncé, mentionnée ces dernières semaines : il s’agit en effet tout simplement d’un tracé très long terme, issu des sommets de 2015, de 2007, de 2004, mais aussi des points bas d’avril 2001 ou d’octobre 1998… Alors bien sûr, un tel tracé sur une telle période est forcément un peu imprécis parfois. Mais quand on sait qu’on vient d’une de ses parallèles, touchée en février 2016, et que le Nasdaq a depuis repris 40%, il y a de quoi se méfier de la consolidation ou de la phase de repli qui semble vouloir se mettre en place…

Gare donc aux prochaines séances et potentiellement aux prochaines semaines, qui pourraient s’avérer bien plus volatiles et dangereuses.

Côté supports potentiels, on notera en tout cas le petit gap du 13 février sur 5743/5748, puis les 23.6% de Fibo sur 5715, et la zone des 5670 (horizontale + oblique bleue). En dessous, on trouvera un mini gap sur les 5615, avant les 38.2% de Fibo sur les 5585. Le Nasdaq pourrait toutefois être tenté d’aller tester les 50% vers 5480, non loin d’une horizontale vers les 5490, zone qui devrait être rejointe dans les prochaines séances et semaine par un support ascendant vert clair.

A la hausse, nous aurons une première résistance au niveau des 5800/5810 tous proches, mais la principale résistance se situera autour des 5860. Tant que le Nasdaq restera en dessous, la pression restera clairement baissière. Ce n’est qu’au delà que les Bulls reprendraient un peu du poil de la bête (de l’Ours en l’occurence 🙂 ), et pourraient tenter de ramener le marché vers ses récents sommets. Un tel scénario reste toutefois peu probable en l’état actuel des choses.

Scénarios des semaines précédentes :

Mon scénario vendeur n’a pas eu l’occasion d’être pris. Dommage. Nous restons donc hors position.

Scénarios pour la semaine à venir :

La baisse vient à peine de s’enclencher. On pourrait donc être tentés de prendre le train en marche. Il est toutefois délicat dans l’immédiat de trouver un bon point d’entrée, sachant qu’il reste encore le canal violet en soutient. Un pull back sur la MM20 pourrait être une idée, mais il est un peu tôt pour trancher. Quant à la hausse, il est bien trop prématuré de la jouer, compte tenu du risque baissier et de la jeunesse du mouvement de consolidation en cours. On s’abstient donc.

Scénario 1 :
Achat : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à remonter dès que l’objectif 1 est atteint)

Scénario 2 :
Vente : ….
Objectif 1 : ….
Objectif 2 : à définir
Seuil d’alerte : ….
Stop : …. (à abaisser dès que l’objectif 1 est atteint)

Pour une meilleure compréhension de ces scénarios, je vous recommande vivement de lire la page « Comment suivre mes scénarios sur les marchés américains « .

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site