Tour d’horizon du FCE et des principaux indices européens

Le CAC a donné un signal inquiétant vendredi, avec la cassure du canal haussier CT/MT orange. Pour analyser la portée réelle de cette cassure, et compte tenu du poids des dividendes dans la mauvaise performance du CAC ces dernières semaines, nous vous proposons un petit tour d’horizon rapide du future CAC FCE et des principaux indices européens. Lire la suite...

FCE-100611Côté FCE, le graphique ci-contre sur les 4 dernières années permet de situer d’une part l’importance toute relative du rebond depuis mars 2009, au regard notamment de la situation des indices américains ou du DAX.

Mais si on s’en tient à la configuration de ces derniers mois et dernières semaines, derrière une tendance qui apparaît globalement neutre à MT dans un large range 3300/3400 – 4150, on notera que le canal haussier vert n’est pour l’instant pas directement menacé. Voilà qui ne va pas dans le sens de la cassure du canal orange par le CAC 40, même si ce graphique laisse apparaître un potentiel de repli de 2%, qui pourrait nous rapprocher sur le CAC de la base du canal haussier rose vers 3700.

DAX-100611Côté DAX, le graphique ci-contre est plus court terme, mais il atteste clairement d’une tendance de fond toujours clairement haussière, avec une marge de manoeuvre d’ailleurs encore importante des acheteurs avant que le canal vert soit menacé.

Nous sommes certes dans une phase de repli CT et une consolidation qui pourrait amener le DAX à passer du haut du canal vert à la base de ce dernier, mais ne nous sommes absolument pas dans une situation comparable à celle du CAC. Cela tient bien sûr à la situation de l’économie allemande, à une part bien moins importante de financières dans le DAX, et à l’absence d’impact du versement des dividendes, mais voilà en tout cas un deuxième élément qui permet de relativiser le signal relevé sur le CAC ce vendredi.

FTSE-100611Coté FTSE100, l’indice de la bourse de Londres, la configuration est encore également relativement favorable, avec certes un blocage sous la zone horizontale des 6100, mais une tendance qui reste encore à distance respectable de la base du canal haussier vert, et hors de portée pour l’instant de la base du canal haussier bleu clair.

Reste bien sûr à savoir si le canal vert tiendra le coup, ou si le marché préfèrera basculer au sein du canal bleu clair dont la pente semble bien plus soutenable à terme. Quoiqu’il en soit, la situation est pour l’instant plus à la consolidation qu’au basculement dans une tendance neutre, même si cela n’empêche pas le marché à TCT de poursuivre son repli en direction de la base du canal vert.

IBEX-100611Venons-en maintenant à l’IBEX, l’indice de la bourse de Madrid. On notera clairement un comportement bien moins favorable que sur le DAX ou le FTSE depuis 1 an, avec l’éclatement de la crise européenne. Au final toutefois, la configuration se rapproche quelque part un peu de celle du CAC 40, même si l’IBEX a rebondit plus fortement en 2009 avant de revenir en arrière sur 2010.

Pour l’heure, l’indice espagnol s’inscrit à la fois dans une tendance neutre, plus ou moins horizontale et dans une consolidation au sein d’un grand triangle violet. Un triangle dont la base a quasiment été atteinte vendredi, mais qui n’a pas été cassée. Nous n’avons donc pas au final de signal baissier caractérisé, même si un risque baissier CT existe compte tenu de la proximité du support violet.

MIB-100611Enfin, terminons par le FSTE MIB, l’indice de la bourse de Milan. C’est peut être l’indice le plus à la peine, avec une configuration qui combine la faible hauteur du rebond du CAC par rapport à la baisse de 2007/2009, et une évolution en forme de triangle depuis 2009.

Que l’on prenne toutefois le support bleu clair ou  le support violet, on notera qu’aucun support majeur n’a été enfoncé vendredi.

En conclusion, si les indices européens sont dans une situation relativement différente les uns des autres, la séance de vendredi n’a pour aucun d’entre eux délivré de signal baissier majeur. Cela ne veut naturellement pas dire que le repli ne se poursuivra pas dans les prochaines séance, bien au contraire puisqu’à part l’IBEX, nous avons vu que ces indices avaient encore une certaine marge de manoeuvre baissière avant d’atteindre des supports clés. Mais cela doit tout au moins nous permettre de relativiser la portée de la cassure du canal orange vendredi sur le CAC. Il s’agit bien sûr de rester vigilant sur l’évolution du marché dans les prochaines séances et prochaines semaines, mais il n’y a clairement pas pour l’instant de signal baissier généralisé.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.