IBEX : point MT et LT

A la demande de l’un d’entre vous, voici une analyse de l’IBEX, l’indice de la bourse de Madrid. Afin de bien situer le contexte, et sachant que cela fait un certain temps que je ne vous ai pas proposé d’analyse sur les indices européens, commençant par une vue long terme.

Depuis 1993, l’évolution de l’IBEX n’a pas été de tout repos. Si la tendance de fond apparaît légèrement haussière, au sein des parallèles vertes, c’est surtout grâce à l’envolée de la fin des années 90. Depuis, l’évolution est globalement neutre, même si on notera un plus haut en 2007 par rapport à 2000, là où le CAC a fait moins bien et le DAX a juste égalé son plus haut de l’an 2000.

Même le rebond de 2009/2010 n’a pas grand chose à envier à celui des principaux autres indices européens. Le problème est en fait plus récent, et notamment depuis le printemps 2012.

Depuis quelques mois en effet, la tendance baissière moyen terme s’est accélérée, et l’IBEX a non seulement très nettement cassé ses plus bas de fin 2011, mais a aussi cassé la troisième parallèle verte, la médiane violette, et les plus bas de mars 2009!

Le signal est donc clairement négatif, et même si on ne peut écarter un scénario de fausse cassure, le plus probable reste une poursuite de la baisse dans les prochains mois.

Un repli qui se fait au sein du canal MT baissier orange, et du large canal violet. Ce qui est « intéressant », c’est que nous avons trois tracés qui convergent tous vers un même point début avril 2013, au niveau de la zone des 4720 : il s’agit de la base du canal orange, de la base du canal violet, et de la quatrième parallèle verte de long terme.

L’IBEX ira t-il jusque là ? C’est bien sûr très difficile à dire, et il est encore trop tôt pour se prononcer. A l’heure actuelle, c’est un scénario envisageable, pour ne pas dire tentant, mais un scénario parmi d’autres, et qu’il ne faut dé-corréler du fondamental. Que voudrait dire un IBEX sous les 5000 pts? On n’oubliera pas non plus que l’analyse technique a souvent trop tendance à privilégier la tendance. Or de même que les marchés ne montent pas jusqu’au ciel, ils ne peuvent s’enfoncer sous terre.

On surveillera donc avec intérêt l’évolution de l’IBEX dans les prochaines semaines, et notamment son comportement par rapport à la zone des 7060/7230 à la hausse, avant la résistance baissière orange et l’horizontale des 7600. Seul un franchissement de ces résistances permettrait de relancer le marché espagnol et éloignerait le spectre d’un retour sous les 5000 pts.

A la baisse, une cassure des récents plus bas sous les 6000 relancerait par contre la tendance baissière, direction la zone des 5670 dans un premier temps.

Je terminerai par une petite comparaison entre la phase actuelle de repli et celles de 2002 et 2008 : l’accélération baissière de ce printemps ressemble assez fortement à celles du printemps 2002 et de l’automne 2008. Si la similitude se poursuivait, et après le sursaut actuel qui se rapproche de celui de l’été 2002 ou de fin 2008/début 2009, nous pourrions assister à une nouvelle jambe de baisse entre 5200 et 5700, avant une reprise haussière pour 2013.

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.