EUR/USD : jusqu’où la chute ?

Comme promis dans mon premier article de l’année « Bilan 2014 et perspectives 2015« , je vous propose une première analyse moyen/long terme, histoire d’essayer de voir où nous allons pour cette année 2015. Et quoi de plus naturel que de commencer par l’euro dollar, qui a énormément fait parlé de lui ces derniers mois, au regard de l’importante chute enregistrée depuis le double test de la zone des 1.40$ ?

Ma dernière analyse de l’euro dollar remonte à septembre 2014, lors du test d’une importante zone de support autour des 1.29$. Une zone qui a toutefois provoqué plus une stabilisation qu’un rebond (permettant toutefois de nous sortir indemnes de mon scénario acheteur), avant que la chute ne reprenne de plus belle, jusqu’à atteindre l’objectif des 1.22/1.225$ annoncé comme objectif LT…

EUR-090115-LT

Un objectif pourtant atteint dès début décembre, et qui là aussi, n’a provoqué qu’un bien timide rebond, ressemblant là aussi plus à une consolidation horizontale qu’autre chose. La suite ? Une nette cassure de l’important support orange, suivie d’une poursuite de la glissade, avec même une nouvelle accélération baissière. Jusqu’où donc cette chute va-t-elle nous mener ?

D’un point de vue purement graphique, considérant les obliques bleues, violettes et oranges qui encadrent l’évolution de l’euro face au dollar ces dernières années, il est tentant d’envisager une poursuite du repli en direction de la zone des 1.04/1.045$, correspondant à la fois à une zone de support horizontale (non représentée), mais également et surtout au croisement de la base des canaux violet et bleu, en octobre 2015 très précisément… Pourquoi pas même d’ailleurs la base du canal orange à terme, dont la médiane vient d’être enfoncée ? Attention toutefois à ces projections purement graphiques, et qu’il faut impérativement replacées dans un contexte fondamental. Comme expliqué dans mon premier article de l’année, il est primordial de toujours garder en tête l’analyse fondamentale, et ce que signifierait tel ou tel niveau donné par l’analyse graphique. Si tous les scénarios doivent toujours être envisagés, certains restent malgré tout plus probables que d’autres. Et j’ai personnellement du mal à croire que les américains puissent laisser chuter l’euro jusqu’à 1.04$ d’ici octobre 2015. Mais je peux naturellement me tromper, et des évènements extérieurs pourraient très bien aussi s’en mêler.

Voilà en tout cas ce que nous dit l’analyse technique à long terme. Zoomons maintenant un peu sur ce graphique, pour s’intéresser aux prochains mois.

EUR-090115-MT

On y voit très bien la violente chute enregistrée depuis le printemps 2014. Une chute vertigineuse, sans quasiment le moindre rebond technique. A tel point que jamais depuis début mai 2014, l’euro n’est ne serait-ce que revenu au contact de sa MM20 hebdomadaire. C’est déjà arrivé par le passé, comme on peut le voir sur le graphique, fin 2008 avec une chute entre 1.60 et 1.23 en l’espace de 3 mois (un violent rebond de plus de 50% de la baisse avait alors suivi), ou encore en 2010 avec une chute de 1.515 à 1.19$ en l’espace de 6 mois. Là aussi, un très net rebond avait permis, en trois temps, de retracer quasiment toute la baisse.

Ce que nous noterons dans le repli actuel, c’est qu’il a été malgré tout moins violent, puisqu’il aura fallu plus de 7 mois pour passer de 1.40 à 1.18$. Mais c’est aussi la première fois de l’histoire que l’euro reste aussi longtemps sans revenir au contact de sa MM20, si on écarte la période 1980/1981 (mais l’euro n’était pas alors une réalité). Et alors que le consensus reste particulièrement baissier, il faut rester méfiant à court terme sur la poursuite en ligne droite du mouvement. On ne peut en effet exclure un violent rebond, histoire de faire sortir les mains faibles. Fondamentalement, toutes les attentions seront par ailleurs focalisées sur la fin janvier, avec le 22 l’intervention de Mario Draghi (et les attentes d’un QE à l’européenne), et quelques jours après les élections en Grèce…

Pourtant graphiquement, le seul seuil qui pourrait permettre d’envisager un rebond est l’horizontale des 1.163$, correspondant aux plus bas de 2005. Mais quand on voit l’absence de réaction lors de l’arrivée sur les deux horizontales précédentes (en pointillés), correspondant respectivement aux points bas de 2012 et 2010, il y a de quoi se poser quelques questions.

Malgré tout, mes tracés ne sont pas non plus infaillibles, et un simple regard au graphique montre que l’euro/usd n’a pas toujours attendu d’arriver sur un de mes tracés pour opérer un retournement ou un mouvement technique. Nous sommes globalement passés de l’extrémité haute du canal baissier bleu à sa zone médiane, sans le moindre rebond digne de ce nom. Je ne serais donc pas surpris si l’euro rebondissait dans les prochaines semaines, pour effectuer par exemple un pull back contre la résistance orange, qui devrait d’ailleurs être rejointe dans les prochaines semaines par la MM20 hebdo.

Si pour l’instant, la tendance de fond reste clairement baissière (graphiquement parlant en tout cas), il me semble clairement trop tard pour essayer de jouer le mouvement, au moins tant qu’un rebond technique digne de ce nom ne sera pas intervenu.

En résumé :

Pour 2015, l’analyse graphique milite pour une poursuite du repli jusque vers 1.04/1.045$ en octobre. Fondamentalement, j’ai toutefois du mal à croire à un tel scénario. Mais tant que l’oblique orange restera en résistance, il faudra avoir ce scénario en tête. A plus court terme, après éventuellement un test des 1.16$ voire 1.132/1.135$ en extension, je mise plutôt sur un rebond technique en direction de la MM20 hebdo et de l’oblique orange. Il sera ensuite intéressant de voir dans quelle mesure ce seuil bloquera le rebond. Les deux dernières fois (en 2008 et 2010), cette MM20 n’a pas suffit et le rebond est allé au delà. A suivre…

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.