Configuration MT CAC : sur un air de déjà vu ?

Ce n’est pas une réelle analyse du marché que nous vous proposons ce soir, mais un petit clin d’oeil en forme de comparaison de la configuration de ces derniers mois avec deux configurations finalement relativement similaires que nous avons connu ces dernières années, avec deux issues d’ailleurs relativement différentes.

La configuration que nous allons comparée est celle de ces derniers mois, constituée par une violente chute (août 2011), suivie d’une période d’hésitations en double ou triple creux assez violents (second semestre 2011), avant le lent franchissement du sommet de ce qui ressemble à un W ou même un triple V (début 2012).

Comme le montre le graphique ci-dessus, c’est une configuration que l’on retrouve par deux fois ces dernières années :

– la première fois en 2008, avec la chute correspondant à l’affaire Kerviel (en fait les prémices de la crise des subprimes) en janvier, suivie par un double creux sur 4500, avant le lent franchissement des 5000 au printemps 2008.

On connait la suite, avec une violente rechute à l’été, et le krach de l’automne 2008.

– la deuxième fois en 2010, avec une chute marquée en mai (à cause de la Grèce déjà), suivie d’un triple creu sur les 3400, avant le lent franchissement de l’automne.

Malgré une alerte fin 2010, la suite sera plutôt haussière, avec un retour sur les niveaux d’avant le repli.

Reste maintenant à savoir dans quelle catégorie il faut ranger la configuration de ces derniers mois. La chute s’apparente plus à celle de 2008. La phase d’hésitations qui a suivi, et le positionnement des Bollingers et MM est par contre plus proche de la configuration de 2010.

Je vous laisse donc à vos pronostics : allons-nous vers un nouveau plongeon du style de 2008, ou une reprise comme en 2010 ? (sachant bien sûr que le marché pourrait aussi nous proposer un troisième scénario tout à fait inédit :-)) A vos claviers !

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.