Clôture CAC : 5372 (-0.47%) – Attention danger ?

« A l’image des autres places européennes, la Bourse de Paris a effacé ses gains du début de séance jeudi après-midi, sous l’effet des incertitudes persistantes sur le contour de la réforme fiscale américaine. Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,5%, à 5.372,79 points »

Voilà tel quel le communiqué qu’on pouvait lire ce soir peu après la clôture du marché parisien… Et j’ai vraiment envie de dire : « De qui se moque-t-on ? », quand on voit en parallèle que les marchés américains s’envolent, le Dow Jones et le SP500 enregistrant de nouveaux records ! Même si les difficultés de Trump ont un peu pesé sur le Dollar, renvoyant l’Euro sur les 1.19$, on ne va pas me faire croire que les entreprises européennes vont être plus pénalisées que celles d’outre-atlantique en cas d’échec de cette réforme fiscale…

Reste maintenant à savoir où se situe le « loup », et pourquoi, pour la deuxième séance consécutive, le CAC a échoué à s’affranchir en clôture des 5400 pts, et pour la deuxième fois avec un net repli en fin de séance, sans doute donc sous la pression des investisseurs américains, pendant que Wall Street s’envolait.

Le plus inquiétant est que le repli du jour s’est fait avec des volumes importants. Les plus importants volumes hors séance d’expiration des futures et options depuis bien longtemps. Et graphiquement, les nouvelles ne sont pas vraiment meilleures, avec un retour en clôture sous la MM20 et sous la base du canal vert qui avait guidé le rebond de ces derniers jours.

Un petit espoir pour les bulls réside dans le fait que cette cassure s’est faite de façon très light sur le fixing de clôture, et méritera donc confirmation demain. Mais pour l’heure, les deux dernières bougies, tout comme la bougie hebdomadaire, ne sont guerre engageantes.

Reste à comprendre malgré tout à quoi correspond cet arbitrage en faveur de Wall Street et en défaveur de l’Europe, alors que « tout le monde » s’accorde à dire que le niveau des marchés américains est bien plus tendu qu’en Europe… Est-ce un dernier baroud d’honneur avant un retour à une situation plus logique ? Où y-a-t-il autre chose qui nous aurait échappé, ou qui se révèlera dans les prochaines semaines ?

Pour l’heure en tout cas, et si on s’en tient à la configuration graphique de notre CAC 40, il convient de se faire assez prudent pour les séances à venir, même si l’entrée demain dans le mois de décembre, et son traditionnel rallye, peut faire espérer un prochain sursaut du marché parisien. Cela me fait penser que je ne vous ai pas proposé encore ma traditionnelle analyse sur ce fameux rallye. J’essaierai de m’y coller très prochainement. En attendant, vous pouvez vous référer à celle de l’année dernière, sachant que les statistiques et règles qui y sont abordées sont bien évidemment toujours valables.

Pour demain, on surveillera en tout cas déjà avec intérêt le niveau d’ouverture, par rapport notamment à la MM20 et la base du canal vert. Autrement dit, sous les 5375/5385, les vendeurs auront la main, et devraient être en mesure de mettre la pression sur le marché, avec comme premiers objectifs les 5360 puis les 5340, sachant que le premier réel niveau de soutien se situera autour des 5275/5300, mais que nous pourrions par la suite aller plus bas encore.

A la hausse, une ouverture au dessus des 5385 permettrait d’entrevoir une possible nouvelle tentative haussière, mais le risque de rechute ne pourra être écarté tant que le marché ne se sera pas affranchi à la fois de la résistance violette (repositionnée) et du point haut d’hier sur la zone de résistance évoquée ces derniers temps vers 5440/5445.

Synthèse des tendances graphiques :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Neutre (5375 – 5445)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Baissière (5420)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Haussière (5200)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Haussière (4810)
Tendance LT (à quelques années) : Haussière (4600)

Explications concernant ces tendances et les seuils indiqués

* changements depuis la dernière analyse

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site