Clôture CAC : 5362 (-0.02%) – Fausse cassure baissière… et nouveau doji

Nouveau doji à la bourse de Paris, le troisième consécutif, et nouvelle variation anémique cette semaine (-0.02% après -0.04% et +0.11%). Il va être difficile de faire encore moins demain… Ne se passe-t-il donc plus rien sur les marchés ?

On pourrait le penser, mais Wall Street continue d’afficher record sur record. Quant au CAC, il nous a offert aujourd’hui une belle fausse sortie baissière, puisque les 5350 ont été cassés en séance, avant d’être réintégrés. J’avais bien fait de vous indiquer hier soir d’attendre de préférence une validation en clôture.

Conséquence de cette fausse sortie baissière : la formation d’un doji marteau et une possible sortie haussière par effet de réaction. Reste à voir si nous n’aurons pas droit également à une fausse sortie haussière ? La situation reste quoiqu’il en soit très délicate du fait de la configuration de Wall Street, avec une possible bulle en formation, et donc un retournement qui peut intervenir à tout moment : le problème de ce type d’évènement, c’est que cela peut parfois durer longtemps avant que la bulle en question n’éclate. Que faire donc ? Suivre le mouvement tant que la tendance ne se dément pas ?

Pourquoi pas si on est déjà dans le train, mais encore faut-il être en mesure d’identifier le point de retournement, sachant que nous avons déjà eu de nombreux faux départs baissiers cette année… Mais quand on est spectateur, la décision devient autrement plus compliquée.

En attendant, à court terme, et pour en revenir au CAC, la séance de demain pourrait être l’occasion d’assister à une tentative de sortie haussière. Un franchissement des plus hauts du jour serait un premier signe, mais ce n’est réellement qu’au dessus des 5380 que le CAC serait en mesure d’accélérer, avec en ligne de mire donc les 5400, puis les 5415, avant le sommet des 5440/5445. Mais attention comme aujourd’hui au risque de faux signal.

A la baisse, un retour sous les 5345/5350 ne sera plus suffisant, et il faudra attendre une cassure des 5330/5340 pour envisager une consolidation plus baissière, direction les 5300 dans un premier temps. N’oublions toutefois pas les gaps laissés ouverts depuis la fin août, à commencer par le gap des 5250.

Synthèse des tendances graphiques :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Neutre (5330 – 5380)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Haussière (5300)*
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Neutre (4975 – 5445)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Haussière (4810)
Tendance LT (à quelques années) : Haussière (4600)

Explications concernant ces tendances et les seuils indiqués

* changements depuis la dernière analyse

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site