Clôture CAC : 5176 (+1.24%) – Sortie haussière !

J’indiquais en fin de semaine dernière que le CAC 40 préparait sa sortie. Je ne pensais pas si bien dire, et ne pensais pas que cela se ferait aussi vite. Il aura en fait suffit d’un week-end tranquille, sans tir nord-coréen, pour que les investisseurs se lâchent, et passent à l’offensive. Résultat : un gap haussier ce matin, et une ouverture directement sur les plus-hauts de jeudi et au dessus de la résistance orange.

Quant à la résistance bleu clair, elle sera franchie après à peine une heure de cotations, et soutiendra le CAC tout le reste de la séance. La bourse de Paris sort donc par le haut de son canal baissier, quelques jours après un signal équivalent du côté du DAX.

Reste maintenant à savoir quelle peut être la portée de ce mouvement. Graphiquement, après 4 mois de consolidation, qui auront permis de combler le gap ouvert lors du premier tour de l’élection présidentielle, il y a la place pour un redémarrage haussier de plusieurs semaines à plusieurs mois. L’euro, qui semble buter de nouveau sur la zone des 1.20/1.21$, pourrait également être un soutien, en cas de consolidation en direction des 1.15$.

Restent quelques « problèmes », qui pourraient venir contrarier ce scénario. Je commencerais par le niveau atteint par les marchés américains, qui n’ont toujours pas réellement consolidé : les séances de « fort » repli ne dépassent pas 2%, restent particulièrement rares, et sont surtout contrées très rapidement. Rendez-vous compte, il faut remonter au 9 septembre 2016, soit il y a 1 an, pour retrouver un repli journalier de plus de 2% sur le SP500. Et encore, ce dernier avait été suivi d’un rebond de 1.47% dès le lendemain. Pour trouver un repli un minimum conséquent et dépassant 2 ou 3 jours, il faut en fait remonter à début 2016. Le SP 500 avait alors cédé plus de 10% en quelques semaines. Depuis, il a repris 35% sans une phase de consolidation de plus de 4 à 5%. Et depuis l’élection de Trump, la plus forte consolidation aura été de 3% ! Reste que si une consolidation peut intervenir demain, elle peut aussi n’intervenir que dans plusieurs semaines, voire plusieurs mois. La hausse, bien qu’impressionnante depuis 18 mois, n’en reste pas moins relativement régulière et progressive. Elle pourrait donc très bien se poursuivre encore de la sorte un certain temps, malgré des niveaux de valorisation tendus.

Le niveau de l’euro, qui pourrait très bien continuer sur sa lancée, le risque nord-coréen, ou encore la saisonnalité des marchés, sont autant de facteurs de risque qui menacent également les marchés. En même temps, rares sont les périodes où le marché n’est pas confronté à toutes sortes de risques, ce qui ne l’empêche pas de progresser.

Bref, s’il s’agit de rester vigilant vis à vis de la configuration des marchés américains notamment, on accompagnera malgré tout le changement de configuration du CAC 40, en surveillant le développement du signal haussier de ce lundi. Sera-t-il confirmé dès demain par une nouvelle accélération haussière ? Aurons-nous droit à un test des niveaux cassés aujourd’hui et du gap de ce matin ?

Pour l’heure, entre les marchés américains qui semblent redémarrer, et l’euro confirmer son échec à franchir durablement les 1.20$, je serais tenté par la première hypothèse, à savoir une poursuite haussière ce mardi, le long de la Bollinger supérieure, et en direction de la résistance rouge et de la zone des 5250. Attention toutefois au gap de ce matin, qui pourrait nous valoir demain matin un petit pull back.

Nous avons en tout cas des niveaux relativement clairs à surveiller : à la hausse, un franchissement du plus haut du jour sur 5180 devrait permettre au CAC de poursuivre sa hausse, direction les 5200, avant la résistance rouge sur 5230, puis pourquoi pas en extension la zone horizontale des 5250/5260.

A la baisse, nous aurons un premier soutien au niveau des 5160 (oblique bleu clair), puis du haut du gap de ce matin (5145). Le support orange sera lui juste en dessous, sachant que ce n’est réellement qu’en cas d’invalidation de ce gap que le signal du jour serait remis en cause, avec alors un risque de rapide retour sur les récents plus bas.

 

 

Synthèse des tendances graphiques :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Haussière (5160)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Neutre (5085 – 5300)*
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Neutre (4975 – 5445)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Haussière (4810)
Tendance LT (à quelques années) : Haussière (4600)

Explications concernant ces tendances et les seuils indiqués

* changements depuis la dernière analyse

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site