Clôture CAC : 5079 (-1.41%) – Ça commence à sentir le roussi…

Quelle semaine et quel début de mois de février ! Avec -5.33% au compteur sur la semaine, avec un beau gap baissier hebdomadaire cassant le canal haussier bleu clair, et déjà -7.35% depuis le début du mois, le CAC sort de sa léthargie haussière (et tous les marchés dans leur ensemble, Wall Street enregistrant logiquement une chute plus marquée encore). Mais est-ce réellement une surprise ?

Ce qui était difficilement prévisible, c’était de savoir quand et à partir de quel niveau une telle chute arriverait. Mais la chute en elle-même est on-ne-peut plus logique, et devrait même potentiellement se poursuivre au delà des niveaux actuels. J’essaierai de vous proposer une petite vision hebdomadaire ce week-end, histoire de mieux situer les choses et prendre un peu de recul.

Dans l’immédiat en tout cas, la cassure du support marron autour des 5100 n’est pas de bon augure, et devrait précipiter le CAC un étage plus bas, à savoir au minimum sur l’oblique orange vers 4975/4980 (le future CAC est d’ailleurs déjà sur les 5000 pts à l’heure où j’écris ces quelques lignes, soit une chute équivalente à celle enregistrée en séance ce vendredi !), sachant que l’objectif de cette cassure se situe au niveau des 4860 pts, au niveau d’une autre parallèle marron et d’un gap datant de mars 2017…

 

Reste qu’après la violente chute de ces derniers jours, nous ne sommes malgré tout pas à l’abri d’un rebond technique. Même si je n’y crois pas trop dans l’immédiat, car le repli est surtout l’œuvre d’acheteurs qui ont coupé leurs positions haussières plus que de vendeurs qui spéculent à la baisse (il y aura donc moins de rachats techniques a priori), il faut se méfier des forts volumes enregistrés ces derniers jours, souvent caractéristiques des points extrêmes. Et avec la nette hausse de la volatilité, il faut se montrer prudent.

Même donc en cas d’ouverture en gap baissier lundi, le marché parisien est tout à fait capable de s’appuyer sur la zone des 4975/4980 ou 5000 pts pour tenter un rebond contre les 5100 pts. Ce n’est qu’au delà et en clôture qu’il faudrait commencer à envisager une fausse cassure des 5100 pts. On ne peut toutefois exclure non plus une nouvelle accélération de la baisse lundi, un lundi noir, précipitant le CAC sur les 4860. Après tout, ce niveau n’est « qu’à » 4.3% des niveaux de clôture de ce vendredi…

Synthèse des tendances graphiques :

Tendance I (à quelques heures – jours) : Baissière (5100) *
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Baissière (5310)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Neutre (5100 – 5580) – sous revue
Tendance MT (à plusieurs mois) : Haussière (4860)
Tendance LT (à quelques années) : Haussière (4600)

Explications concernant ces tendances et les seuils indiqués

* changements depuis la dernière analyse

Avertissement

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL, son gérant, et auteur de cette analyse graphique, n’ont pas le statut d’analyste financier. Cette analyse graphique constitue une communication purement informative à caractère promotionnel, et n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne sont donc pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers concernés dans cette communication avant sa diffusion. Michel DELOBEL s’engage toutefois à rester le plus objectif possible et à ne pas orienter ses analyses pouvant créer un éventuel conflit d’intérêt.

Cette communication s’appuie sur des informations et des études de place considérées comme étant fiables à la date de leur diffusion, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite, n’est donnée quant à la fiabilité ou au caractère complet de ces informations, qui ne doivent pas être exploitées comme telles. La recommandation est susceptible d’évolution ou d’invalidation à tout moment sans que Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL puissent en informer au préalable le lecteur.

Fenêtre-sur-cours.com, ACGest et Michel DELOBEL ne garantissent donc pas ces éléments et ces communications ne peuvent engager leur responsabilité. Les placements sur instruments financiers sont susceptibles de variation à la hausse et à la baisse et présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et elles ne sont pas constantes dans le temps. La communication ne constitue pas une incitation à investir. Elle ne fait pas autorité ni ne peut se substituer au jugement propre des investisseurs, et n’est pas censée être l’unique base d’évaluation des stratégies ou instruments financiers présentés. L’investisseur doit consulter avant tout investissement le prospectus simplifié ou tout document d’information relatif à l’instrument financier, et prendre contact avec son conseiller financier habituel.

Cette communication s’adresse à une clientèle autonome et avertie, disposant d’une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, acceptant les aléas boursiers. Si ce n’était pas le cas, ACGest propose des formations adaptées. Le lecteur/client restera quoiqu’il en soit seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience, et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment selon son degré d’acceptation du risque de perte et selon la durée d’investissement envisagée).

S'abonner aux publications du site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.